Stars in Africa : ce qu’il faut savoir sur la 1ère édition

0
349
Léonard Cox lors du 6e Forum des affaires UE-Afrique qui a eu lieu à Abidjan le 27 novembre 2017.

(CIO Mag) – « Stars in Africa », forum annuel dédié à la jeunesse et l’entreprenariat entre l’Afrique et l’Europe, a été lancé lors du 6e Forum des affaires UE-Afrique qui a eu lieu à Abidjan le 27 novembre dernier. La première édition de Stars in Africa est prévue les 6 et 7 mars 2018 à Nairobi, au Kenya. Durant ces deux jours, le forum va réunir plusieurs startups africaines et des investisseurs internationaux.

« Ce sommet se veut très pratique ; ce n’est pas qu’un grand rassemblement ; nous faisons venir des grands chefs d’entreprise, des grands institutionnels du public ; nous faisons venir des jeunes et nous avons des market place », a déclaré à CIO Mag, Léonard Cox, conseiller spécial du président du Mouvement des entreprises de France (MEDEF) et président de l’AGYP : Active Growth & Youth Programs, dont la mobilisation sur le terrain dans les domaines de l’entrepreneuriat et de la jeunesse s’est traduite par la création de Stars in Africa (SIA).

Sélection

Dans le cadre de Stars in Africa, l’AGYP demandera aux patronats africains de proposer cinq de leurs meilleures startups. Celles-ci feront des compétitions et des pitch sur place dans six domaines, dont le numérique, l’énergie, l’éducation et la culture. A la fin du concours, six startups seront primées.

« Le but du jeu, c’est que les patronats s’engagent avec nous dans une dynamique ; qu’ils accompagnent les startups et les jeunes », a continué Léonard Cox. Ajoutant : « Nous sommes là pour faire des deals, apprendre des méthodes pour se lancer dans entrepreneuriat. Stars in Africa se veut très pratique à la différence d’autres forums où on est juste là pour se rencontrer. Nous, ce que nous voulons c’est qu’il y ait des actions concrètes qui en ressortent. Nous voulons signer une charte pour engager les chefs d’Etat pour la liberté d’entreprendre. »

Accompagnement

Les startups africaines qui seront primées au cours de la première édition de Stars in Africa se rendront à Paris. Pendant six mois, elles seront coachées par KPGM France. Leader de l’audit et du conseil, ce cabinet intervient auprès des PME du secteur public et de l’économie sociale; elle offre de multiples possibilités d’apprentissage dans les finances, la comptabilité, la fiscalité, l’audit, les systèmes d’information, etc.

Au bout d’un an, soit lors de la prochaine édition du forum Stars in Africa, un bilan sera fait avec ces startups pour apprécier leur progression.

« Donc, nous ne les laissons pas dans la nature (…) nous allons les suivre, faire des bilans et les faire monter en gamme », a poursuivi M. Cox, non sans préciser que l’objet de ce forum n’est pas de financer les startups.

L’AGYP, selon le président, est un ensemble de programmes pour la jeunesse et la croissance entre l’Europe et l’Afrique « où nous agissons en matière d’éducation, d’employabilité et en matière d’entrepreneuriat ». « Nous sommes là pour promouvoir les actions de terrain avant toute chose et pour accompagner ceux qui ont la volonté d’aller de l’avant. Nous sommes un réseau des réseaux qui connecte les bonnes initiatives. AGYP fait plus de 100 événements par an en France; nous avons plus de 10.000 membres et nous avons l’objectif de lancer 100 formations sur le continent africain », a affirmé Léonard Cox.

Anselme AKEKO
anselme.akeko@cio-mag.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here