Suicides à France Télécom : il y aura bien un procès pour « harcèlement moral »

0
667

L’affaire de la vague de suicides qui a défrayé la chronique à Orange ou si vous préférer, l’ex-France Télécom, entre 2008 et 2009 est en train de s’accélérer. La justice française vient de renvoyer en correctionnelle la société de téléphonie comme personne morale, l’ancien PDG Didier Lombart (photo) ainsi que 6 autres cadres. A en croire le site du journal Le Monde, ils sont tous poursuivis pour avoir mis en avant « une politique visant à destabiliser les salariés ». C’est donc un procès pour harcèlement moral devant le tribunal correctionnel de Paris que les juges d’instruction ont ordonné suivant les réquisitions du parquet de la capitale française.

C’est dire que 9 ans après les premières plaintes, la machine judiciaire s’emballe. Dans leur ordonnance de 650 pages cité par nos confrères français, les juges ont employé tout un ensemble de qualificatifs allant des « incitations répétées au départ »à « l’isolement en passant par les missions « dévalorisantes ». Le coup risque d’atteindre durement France Télécom, la première entreprise du CAC 40 à être mise en examen pour harcèlement moral. Un délit, rappelle le site du Monde, pour lequel on peut prendre deux ans d’emprisonnement ferme en plus d’une amende de 30.000 euros. C’est dire que l’affaire n’est pas mince.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here