Témoignages ATDA 2017 – Bruno Mettling : « Le cadre des accords ACP n’est plus adapté »

0
1272
Bruno Mettling, président d'Orange Afrique aux ATDA 2017.

[Synthèse des témoignages ATDA 2017]

PDG de Orange MEA et représentant du MEDEF à la 6e édition des Assises de la Transformation Digitale en Afrique, ATDA 2017, Bruno Mettling réclame le renouvellement des accords entre l’Afrique et la France, dont les entreprises ont perdu en l’espace de 15 ans, la moitié de leur chiffre d’affaires en Afrique.

• Il faut renouveler le cadre des relations entre la France et l’Afrique. Les entreprises françaises ont perdues en 15 ans la moitié de leur chiffre d’affaires en Afrique. Le cadre des accords ACP n’est plus adapté.

• Les éléments clés du secteur du numérique. Quid des conditions de diffusion des TIC dans les entreprises traditionnelles et pas seulement des start-ups ?

• Il faut des initiatives comme celles-ci pour échanger entre les entreprises et développer des relations étroites.

• Nécessité d’un cadre réglementaire et fiscal précis et stable, ce qui suppose des outils de régulation et de bonnes pratiques.

• Nécessité de former le capital humain. Il faut développer en terre africaine les centaines de milliers de compétences nouvelles dont le secteur du numérique a besoin. Comment doter l’Afrique très vite des compétences numériques dont elle a besoin ? Les formations doivent être au centre des dispositifs financiers, c’est un enjeu clé.

• Il faut aussi accompagner le secteur traditionnel et tirer des passerelles avec le secteur du numérique. Des applications existent notamment dans le secteur rural et agricole. Des kits électriques existent pour résoudre la fracture du monde rural. Il est donc nécessaire de réorienter les fonds vers ce type d’investissement et ne pas les dédier uniquement aux grandes infrastructures (barrages, …).

Lire aussi les témoignages de :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here