Togo – 2ème édition de la semaine du e-commerce : défis et opportunités !

L’Association Togo Pride annonce l’organisation de la 2ème édition de la semaine du commerce du 22 au 28 juin. La rencontre va réunir l’écosystème du commerce électronique, avec pour enjeux de réfléchir aux défis et opportunités dans un contexte de relance post covid-19.

(Cio mag) –  Environ 300 personnes sont attendues en présentiel à cette 2ème édition de la semaine du e-commerce au Togo, et 3000 en ligne. Au cœur des débats, les défis et opportunités pour les acteurs du commerce électronique à l’ère de la relance post covid-19. Togo Pride, l’association organisatrice de l’événement et ses partenaires souhaitent au terme de cette semaine, vulgariser davantage le commerce en ligne au Togo.

Le contexte sanitaire de la covid-19 a accéléré de nouveaux usages dans le domaine du commerce. Cette tendance mondiale dans la commande en ligne s’est aussi ressentie au Togo. Durant la 2ème édition de la semaine du e-commerce, les promoteurs envisagent d’amener les populations à se tourner davantage vers les achats en ligne. Par la même occasion, ils lancent le débat sur la proposition de solutions alternatives et innovantes, en ce qui concerne les acteurs du secteur.

L’édition 2022 de la semaine du e-commerce vise donc à « contribuer à intégrer durablement les transactions numériques dans les habitudes des consommateurs togolais, afin de parvenir à un véritable progrès », expliquent Togo Pride et ses partenaires. Le but ultime, argumentent-ils, est « l’émergence d’une industrie du numérique innovante, performante, créatrice d’emplois et de richesse partagée avec un impact économique réel sur toutes les chaines de valeurs de l’écosystème ».

Un environnement propice

Plus de six (6) millions de Togolais sont abonnés à la téléphonie mobile, selon les données du 4è trimestre 2021 publiées par l’ARCEP-Togo. Selon les mêmes données, le taux de pénétration d’internet fixe et mobile est estimé à 74,91%. Ce fort taux de pénétration de terminaux mobile et d’internet est une opportunité pour booster l’e-commerce au Togo. Services de transports, restaurations, services d’assistances, vente et achat en ligne…l’écosystème du e-commerce se remplit progressivement d’acteurs diversifiés.

Dans une étude sur le développement du commerce électronique au Togo publiée en décembre 2021, le ministère togolais du commerce a estimé que « de plus en plus de commerçants se lancent dans l’aventure de la vente digitale ou s’y intéressent ». L’étude révèle que « les startups technologiques sont à l’origine d’idées innovantes qui permettent de contourner les problèmes existants en créant une fenêtre d’opportunité pour développer un commerce électronique adapté aux réalités du pays et populariser ainsi les transactions sur Internet ».

Surmonter les obstacles

Données de l’étude du ministère du commerce-Décembre 2021

Selon l’étude du ministère du commerce menée avec le CNUCED, en termes de volume de transactions en ligne, le développement du e-commerce reste tout de même relatif au Togo. Le marché reste restreint et l’accès à internet n’est pas tout aussi optimale partout. Conséquence : les solutions de paiement digitalisées sont encore sous-exploitées. A cela s’ajoute la complexité de la livraison pour faute d’adressage et autres. « Les obstacles les plus prégnants, par-delà l’accès à l’Internet, sont les procédures pour mettre en place les paiements électroniques, la logistique et l’encadrement des modes de livraison, ainsi que la cybersécurité et la protection du consommateur. Ces deux dernières questions sont essentielles, car fortement corrélées au manque de confiance du consommateur dans les moyens de paiements en ligne, problème commun à toute la sous-région », souligne le rapport publié en décembre 2021.

Données de l’étude du ministère du commerce-Décembre 2021

Avec 83% de paiement en espèces et à la livraison, l’e-commerce doit s’adapter aux réalités du pays où le taux de pénétration du téléphone mobile est estimé à 75,5% par l’ARCEP au 4è trimestre 2021. Et cela se dégage si bien dans les données de l’étude du ministère du commerce. Le paiement via mobile money représente 78% des modes de paiements. Face à cette réalité, des entreprises locales émergent pour proposer des solutions sécurisées et fiables de paiement via mobile.

Selon l’indice du commerce électronique B2C de la CNUCED, le Togo est classé 131e en 2020 ; passant de la 111e place sur 144 pays en 2017. Une progression qui devra conforter les organisateurs de la semaine du e-commerce et l’ensemble de l’écosystème à poursuivre les actions pour habituer plus de Togolais au commerce en ligne.

Souleyman Tobias

Journaliste multimédia. L’Opendata, la transformation digitale et la cybersécurité retiennent particulièrement mon attention. Je suis correspondant de Cio mag au Togo.

View All Posts