Togo / covid-19 : des bons d’achat électronique pour la relance agricole

0
388
Cina Lawson et Noêl Bataka, au lancement de la plateforme YOLIM

(Cio Mag) – Le Togo a lancé mardi une plateforme de crédit digital pour la relance de son secteur agricole. A travers le programme baptisé « YOLIM » – saison des pluies et des semences en langue locale-, les agriculteurs bénéficieront d’un prêt à intérêt zéro dont le processus est totalement digitalisé. En partenariat avec les opérateurs mobile et des institutions bancaires, le gouvernement émet des bons d’achat électronique d’une valeur de 96.000F CFA (environ 146 euros) au profit de chaque bénéficiaire.

C’est une initiative de plus dans le plan de relance post-covid au Togo. Grâce à un simple téléphone portable et en composant le code USSD *820#, l’agriculteur accède à son crédit. Son porte-feuille électronique est directement crédité des 96.000F CFA. Ce dernier a donc la possibilité d’accéder à des semences, engrais, pesticides et autres pour sa production agricole.

Forte adhésion du programme 

Tout comme d’autres programmes de soutien aux agriculteurs, le programme YOLIM connait une forte adhésion. A en croire les premières données publiées par les trois ministères impliqués (Economie numérique, Finances et Agriculture), 57 483 agriculteurs ont d’ores et déjà intégré le programme. Ce qui équivaut à 5,5 milliards de bons, plus de 8 millions d’Euros mis à la disposition des bénéficiaires. La plateforme met en relation 17 agrégateurs et 209 magasins.

L’objectif à terme du programme est d’atteindre 256.000 ménages agricoles. Entre autres critères d’éligibilité, les agriculteurs devront « produire des cultures vivrières et à haute valeur ajoutée, être enregistré par un agrégateur (une entreprise cliente habituelle), disposer d’une carte d’électeur (faisant office de carte d’identification) et d’un numéro de téléphone mobile.

Le digital, un catalyseur

Pour Cina Lawson, la ministre des Postes, de l’Economie numérique et des innovations technologiques, il s’agit « d’aider les agriculteurs en développant et utilisant des outils digitaux qui permettent d’améliorer leur productivité, la qualité de leurs récoltes ainsi que d’accroître leur production et leurs revenus ». Depuis 2016, son ministère travaille dans ce sens en initiant plusieurs projets axés sur le digital dans le secteur agricole. Son collège de l’Agriculture, Noël Bataka « YOLIM intervient ainsi pour soutenir la population agricole pour leur permettre d’améliorer leurs productions et par ricochet leurs revenus par un système agricole performant en ces temps difficiles de la COVID-19 »

Grâce au programme, les agriculteurs togolais ont également la possibilité de louer un tracteur avec leur bon électronique. Il leur suffit de composer le *824#. A noter que 1 bon Yelim équivaut à 1000F CFA.

Souleyman Tobias, Lomé

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here