Togo : « Female Tech Camp », une pépinière de femmes en technologie

0
2294

Permettre aux femmes, acteurs clés de l’économie traditionnelle togolaise, de jouer un rôle majeur dans l’économie numérique du pays. C’est l’ambition de l’initiative « Female Tech Camp », dont la quatrième édition vient de se refermer à Lomé.

(CIO Mag) – Pour son édition 4, le « Female Tech Camp » a entretenu de jeunes femmes leaders, décideurs et chefs d’entreprises sur le e-Commerce. Il s’agissait d’abord d’aider ces femmes à démystifier les TIC, à s’impliquer davantage dans les domaines des technologies de la communication pour la transformation numérique et digitale de leurs business. Ceci, pour leur permettre d’élargir leurs marchés par l’extension de leurs activités afin de bénéficier des retombées de la transformation numérique en cours au Togo.

Au début des activités de ce camp, la ministre de l’Economie numérique et des Postes, Cina Lawson, s’est rendue sur place pour délivrer quelques messages d’encouragement à l’égard de ces femmes appelées « Nana Tech » (ndlr : Nana, femme en mina, langue locale). Pour elle, cette initiative vient à point nommé d’autant plus que mardi, le parlement sera appelé à voter la loi sur les transactions électroniques, dont le commerce électronique. « Cette loi a été soutenue par l’OTR – Office Togolais des recettes -, parce que l’OTR voulait que les entreprises puissent remplir leurs formulaires d’impôt en ligne, et le CFE – Centre de formalités des entreprises – voulait la création d’entreprises en ligne », a confié la ministre aux Nana Tech. Elle a aussi brossé aux participants à ce camp, les possibilités qui existent déjà au Togo pour la vulgarisation des TIC. « Il faut rappeler à tout le monde, et surtout aux hommes mais aussi aux jeunes filles que le premier programme informatique, c’est une femme qui l’a fait – Ada Lovelace – et au 19è siècle », a rappelé Cina Lawson.

Le « Female Tech Camp » est un camp pour les femmes en technologie initié par l’association Education, civisme et citoyenneté avec le soutien de l’ambassade des Etats-Unis. Il permet d’initier les participantes aux outils des TIC ; de les amener à trouver des modèles économiques axés sur ces technologies en vue d’accompagner une transition numérique viable de leurs startups.

Souleyman TOBIAS, Lomé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here