Togo : les communications voix et Data sont parmi les plus chères de l’UEMOA

Les consommateurs togolais s’en doutaient ! C’est officiellement confirmé par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP-Togo). Le Togo pratique les coûts de communication voix et Data parmi les plus chers de l’UEMOA.

(Cio mag) – A travers une analyse comparative, l’ARCEP-Togo conclut que les tarifs pratiqués par les opérateurs de communication électronique, pour les offres identiques ou similaires sont parmi les plus chers de l’UEMOA. Le régulateur indexe nommément les offres voix et Data de Togocom et de Moov Africa.

Les tarifs élevés évoqués sont particulièrement ceux concernant des offres mobiles. Selon l’ARCEP, pour les services data à 100%, les prix vont jusqu’à 25 fois plus chers que le meilleur prix pratiqué dans l’UEMOA. Sur les offres voix, on note une cherté qui va jusqu’à quatre (4) fois le prix le plus abordable de la zone. Les offres mixtes quant à eux sont dans la moyenne régionale.

L’analyse du régulateur a porté sur plusieurs paramètres et segments de différentes offres. On note, par contre, dans les résultats qu’en matière d’offres mobiles ; en ce qui concerne les tarifs hors forfaits, forfaits mixtes (voix et data), forfaits data et voix, « le Togo se classe parmi les tarifs les moins élevés ». Ce que le régulateur explique par les rappels à l’ordre formulés aux deux opérateurs sur la différenciation tarifaires dès fin 202.

La fibre plus accessible ?

Conclusion plutôt bonne aussi sur le segment de la fibre à domicile. Avec 25Mbps en entrée de gamme, GVA Togo permet au pays de se situer « parmi les tarifs plus bas » de l’UEMOA, note l’ARCEP. Sur le segment se situant entre 25MBps et 100 Mbs, Togocom et GVA placent le Togo dans la moyenne régionale.

En décembre 2021, l’ARCEP avait annoncé la recherche d’un comparateur de prix. Avec la publication des résultats de son analyse, le régulateur éclaire les consommateurs sur les tendances de prix comparativement à la sous-région. L’institution encourage donc les opérateurs à plus de responsabilité dans la fixation des prix. Le but étant de faciliter l’accès des services de communications électroniques à tous les consommateurs, particulièrement les services mobiles.

L’ARCEP a rappelé des actions menées depuis bientôt deux ans pour garantir la transparence des prix et la meilleure accessibilité aux services de communication électronique au Togo.

Télécharger les résultats de l’analyse ici

Souleyman Tobias

Journaliste multimédia. L’Opendata, la transformation digitale et la cybersécurité retiennent particulièrement mon attention. Je suis correspondant de Cio mag au Togo.

View All Posts