Trankyl, l’application pour tous les services en toute tranquillité

L'application est disponible sur Play Store et Apple Store

Lancée en avril 2021, l’application de services Trankyl fait la connexion entre prestataires et demandeurs de services. L’esprit initial du projet porté par la Togolaise Sati Sai est de faciliter la recherche aux prestataires. Comme pour permettre aux utilisateurs de se faire servir en toute tranquillité.

(Cio mag) – Trouver facilement un répétiteur, un électricien, un menuisier, une aide-ménagère, un coiffeur, une esthéticienne. Offrir ces prestations sans se tracasser pour trouver des demandeurs de services. Une problématique à laquelle répond l’application Trankyl, solution de connexion entre prestataires et clients.

Sati Sai, promotrice de Trankyl

L’initiative portée par Sati Sai, diplômée en génie électronique et spécialiste en électronique, est le fruit de ses propres expériences. Jeune et mordue de l’entrepreneuriat, c’est avec difficulté qu’elle trouvait à qui proposer ses services de répétitrice dès la classe de 3è. Depuis, elle n’a de cesse d’observer les personnes confrontées aux mêmes difficultés. D’un côté, ceux qui peinent à trouver des clients. De l’autre, ceux qui cherchent désespérément les bonnes adresses.

« J’avais envie d’aider ceux qui souhaitent offrir leurs services et ceux qui en cherchent », soutient l’entrepreneure. « C’est une plateforme de mise en relation », présente en un mot Sati Sai dont l’objectif vise à rapprocher les prestataires de services des bénéficiaires, en facilitant la vie aux uns et aux autres grâce au numérique.

Comment ça marche ?

Pour les prestataires, il faudra télécharger la version Trankyl Heros de l’application et s’enregistrer. Les équipes de Trankyl –une dizaine de collaborateurs – entrent alors en jeu. Elles sont chargées de la vérification, la formation puis la validation!

Trankyl fait le pari de valider les prestataires qualifiés et dignes de confiance. Ainsi, la jeune pousse procède à une série de vérification avant de passer à la mise en relation, en affichant le profil du prestataire sur l’application pour les utilisateurs.

De leurs côtés, les utilisateurs n’ont qu’un clic à faire, en téléchargeant l’application dans Play store ou Apple Store. Pour eux, l’utilisation reste gratuite.

Quelle innovation ?

Au Togo, il était depuis possible de commander de la nourriture ou un véhicule de course via des applications. Trankyl vient donc se positionner sur un segment resté vierge, si non presque.

Au-delà de mettre en relation prestataires et demandeurs, l’entreprise offre des garanties de sécurité à plusieurs niveaux. Sécurité physique, en veillant à l’identification complète du prestataire. La garantie d’exécution est l’autre sécurité proposée par Trankyl. Ceci, en se positionnant comme l’intermédiaire de paiement. Le demandeur de service ne paie donc pas directement le prestataire. Ce qui lui évite de voir ce dernier empocher les frais sans honorer son engagement ; une pratique plutôt courante dans les communautés.

La sécurité, c’est aussi dans l’intervention en cas de dommages créés par les prestataires. Trankyl a pensé à des mécanismes de règlement de conflits. Là aussi, le client peut être tranquille ! Et pour cause, la jeune pousse a souscrit à une assurance responsabilité. Une première dans le secteur.

Avec la possibilité des clients de noter les prestataires, Trankyl se donne le maximum de moyens pour qualifier sa base de données. Et pour cela, les prestataires bénéficient en amont d’une formation en relation client. « Nous sommes dans le même bateau que les prestataires et cela nous motive encore plus à être performant sur le marché », rassure Sati Sai dont l’entreprise travaille à décrocher le maximum de rendez-vous aux prestataires de sa base de données.

Rêver grand

C’est donc une solution intégrée, traitant de manière globale la problématique de relation clients-prestataires que Sati offre via son application.

Si l’application doit encore convaincre les Togolais, elle a vocation à vite conquérir d’autres marchés. Dans son plan de développement, Trankyl vise Cotonou, Abidjan et Ouagadougou où elle compte arriver avec beaucoup plus de maturité.

« Nous rêvons très grand », déclare Sati, enthousiaste de pouvoir innover dans un secteur encore peu exploité. Elle reste à l’écoute du marché. « Lomé est notre premier centre, c’est un laboratoire pour étudier le comportement du marché. Faire ce projet à Lomé nous permet de nous améliorer, nous adapter en changeant certains aspects ». Et justement, l’application a intégré dans sa première version le paiement via le mobile. Mais d’ores et déjà, l’entrepreneure et ses équipes ont noté une appétence pour les Togolais à payer via le cash. Une demande déjà prise en compte dans la prochaine version de Trankyl.

« Faites comme Saint Thomas, testez, réservez et vous verrez », lance Sati Sai aux utilisateurs, confiante de la satisfaction réservée au bout du clic, en toute tranquillité là-aussi.

Souleyman Tobias, Lomé

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE