Transformation digitale au Togo : le Conseil des ministres sur plusieurs chantiers

Cina Lawson, Ministre des Postes, de l'Economie numérique et des innovations technologies

(Cio Mag) – Au Togo, le Conseil des ministres de ce mercredi 9 décembre a accordé une part importante aux sujets portant sur la transformation digitale du pays. Le gouvernement a adopté, entre autres, un avant projet de décret relatif à la protection des données à caractère personnel.

Dans la mise en œuvre de la loi sur la protection des données à caractère personnel, le Togo projette la création de l’instance de protection des données à caractère personnel (IPDCP). Cette instance devra être la cheville ouvrière de l’Etat pour l’application de la loi votée le 23 octobre 2019. A cet effet, « l’IPDCP est dotée, selon le gouvernement, de pouvoirs d’investigation, d’intervention et de sanction ». Ce sera donc à elle de « veiller à garantir que tout traitement des données à caractère personne respecte les droits et libertés fondamentaux des personnes physiques, en même temps que les intérêts de l’Etat, des collectivités territoriales, des entreprises et autres entités morales ».

L’e-ID Togo franchit une nouvelle étape

L’ambitieux projet d’identification biométrique e-ID dont la mise en œuvre a été approuvée au parlement début septembre rentre dans une nouvelle phase. Le gouvernement a discuté ce 9 décembre des travaux techniques devant permettre de lancer l’opération. Le point a été fait au Conseil des ministres par la ministre en charge de l’économie numérique, Cina Lawson. La nouvelle phase du processus consiste à finaliser l’opérationnalisation de l’agence en charge de l’identification ; à choisir la solution technique à utiliser et à définir le plan de déploiement de cet enregistrement biométrique des populations. Le projet permettra de doter chaque Togolais et résident au Togo d’un numéro d’identifiant unique (NIU). Il sera un outil essentiel dans bien de domaines dont l’accès aux services sociaux de base, la sécurité etc…

Vers une informatisation du casier judiciaire

Longtemps attendu et même réclamé par les togolais, les services du casier judiciaire pourront enfin être informatisés au Togo. Le pays va ainsi rejoindre les autres pays de la sous-région ayant simplifiés la vie de leurs citoyens dans la délivrance de ce document très demandé. Le projet n’est qu’à l’étape de communication. Cependant, il devrait s’accélérer car rentrant sans la politique de modernisation de l’Etat engagée par le gouvernement. Le but étant d’arriver à une dématérialisation totale de l’administration publique. Une fois réalisé, le projet permettra aux togolais de demander et d’obtenir ce précieux document en ligne. Tout en permettant de satisfaire au plus vite les demandeurs, cette dématérialisation contribuera également à la modernisation de la justice togolaise.

La stratégie nationale de digitalisation et de modernisation de l’action publique se consolide ainsi. L’instance de protection des données à caractère personnel (IPDCP), la poursuite du projet E-ID Togo et la dématérialisation du casier judiciaire entrent dans cette stratégie. Ses bases continuent d’être posées étape par étape, avec le renforcement du cadre réglementaire et le déploiement effectif des différents mécanismes.

Souleyman Tobias, Lomé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here