Un atelier sur l’Universalité de l’Internet s’ouvre à Cotonou

0
1152
Aurelie Adam Soulé Zoumarou, Ministre de l'économie numérique et de la communication du Bénin.

(CIO Mag) – La Ministre de l’économie numérique et de la communication Aurélie Adam Soulé Zoumarou a tenu hier à son cabinet à Cotonou, une conférence de presse sur les avancées enregistrées par le Bénin dans le secteur numérique. Occasion pour elle d’annoncer la tenue ce jour mardi 23 juillet, d’un atelier sur l’Universalité de l’Internet.

Deux opportunités s’offrent au Bénin à travers la tenue de cette assise. D’abord, permettre à l’Agence béninoise du service universel des communications électroniques et de la poste (Absu-Cep), certifiée ISO 9001, de présenter aux experts en communication numérique ses réalisations depuis sa création. En effet, elle œuvre à fournir un service téléphonique de qualité, et à garantir des services de communications électroniques pour tous. Et ensuite, procéder au lancement d’une étude pilote réalisée par les chercheurs de l’Unesco et dont les résultats seront présentés à Berlin en novembre prochain.

A travers une volonté politique affichée, le Bénin a abordé un virage numérique important à travers des actions telles que : « La mise en œuvre de 40 points numériques communautaires (en collaboration avec les fournisseurs d’accès internet et les autorités locales), 24 salles multimédias (2 par département à savoir une au primaire et une au secondaire) et la mise en œuvre de 10 points d’accès public à internet dans 10 bureaux de poste (pour les formations et les renforcements des compétences », expose la ministre.

D’autres mesures sont prises pour parvenir à une réelle sécurité numérique. Ces avancées ont fait gagner 5 points au Bénin par rapport à l’année dernière, en ce qui concerne l’indice de connectivité mobile. Le pays est classé 2ème dans la zone Afrique Subsaharienne et 10ème au plan mondial surtout en raison de ses actions pour une inclusion numérique. Cet atelier sur l’Universalité de l’Internet veut également être une occasion de séduire des partenaires étrangers à investir dans la construction et la réhabilitation des infrastructures numériques au Bénin.

Michaël Tchokpodo, Bénin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here