uTakeCare, l’application mobile en campagne contre la Covid-19

1
1710

Xhumanisa, une ONG spécialisée dans les sujets de santé publique, a développé uTakeCare, une application mobile pour la protection des personnes vulnérables et la prise de conscience citoyenne relativement à la Covid-19. Elle propose une solution open-source permettant à tout le monde de contribuer à l’amélioration de l’application vers un modèle ethics-by-design.

(CIO Mag) – « uTakeCare est née de la volonté de proposer un concept avec une philosophie alternative plus respectueuse des personnes. Elle part d’une idée simple : protégeons les plus vulnérables. L’évaluation de cet état de vulnérabilité repose sur des techniques d’apprentissage automatique supervisé et hors-ligne », explique Sami Souihi, Maître de conférences.

Partout au monde, l’ampleur de la propagation du Coronavirus a entraîné des vagues de contaminations et des décès par milliers. La plupart des pays ont opté pour le confinement général ou partiel. Plusieurs semaines ont permis, selon les cas, aux Etats de maîtriser la pandémie et de procéder au déconfinement, gage de relance des activités économiques.

Pendant ce temps, l’ONG Xhumanisa a mis au point uTakeCare, un outil de lutte contre la propagation de la Covid-19. Travaillant à améliorer l’écosystème de la santé connectée en Afrique et dans le monde grâce à l’innovation, elle œuvre à faciliter le déconfinement, et dans le même temps, à réduire la propagation du virus grâce à la distanciation physique.

Comment ça fonctionne ?

Grâce à uTakeCare, chaque utilisateur peut évaluer sa vulnérabilité à être contaminé au Coronavirus. Cette possibilité s’offre après le téléchargement de l’application. Si le résultat est positif, l’application proposera aux personnes proches d’adopter une distanciation physique plus importante à l’égard de ce dernier. Un procédé qui vise à protéger les personnes vulnérables.

L’application mobile uTakeCare est conçue dans le but de favoriser une prise de conscience collective ; la conscientisation et la responsabilisation de l’individu suite au déconfinement. A ce titre, elle se présente comme « une solution « clé en main » pour les territoires ne bénéficiant pas de solution pour lutter contre la propagation de Covid-19 et protéger les personnes vulnérables » et « une alternative (ou complément numérique) de protection des personnes vulnérables pour les pays déjà dotés d’un dispositif numérique de déconfinement. »

Sur la plateforme, les données des utilisateurs sont sécurisées. « La preuve à divulgation nulle de connaissance consiste pour un nœud du réseau blockchain à prouver qu’il détient une information sans divulguer cette information. Par exemple, donner la preuve qu’une personne est majeure sans donner son âge est une preuve à divulgation nulle. La preuve à divulgation nulle est très utilisée car l’information selon laquelle un nœud possède l’information est souvent suffisante, sans qu’il y ait besoin de connaître cette information », rassure Matthieu Quiniou et Christophe Debonneuil, dans le Glossaire Blockchain de l’Unesco.

Michaël Tchokpodo, Bénin

1 commentaire

Répondre à nassim Annuler ma réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here