Vers une politique nationale des TIC dans l’enseignement au Togo

Pour l’atteinte des ODD 4, l’accès à l’éducation pour tous, le Togo a fait le choix de la digitalisation de la formation. Depuis 2018, il existe un programme d’implémentation d’environnement numérique du travail. Avec l’appui de l’UNESCO, le pays cherche à harmoniser les pratiques pour une utilisation efficiente en milieu scolaire et de formation.

(Cio Mag) – La promotion des TIC dans le système éducatif du Togo remonte en 2013 avec la révision du plan sectoriel de l’éducation. Depuis, l’informatique est de plus en plus intégré dans l’enseignement, avec la multiplication des centres multimédias dans les établissements. En 2018, l’environnement numérique du travail se déploie dans plusieurs centres de formation, universités, instituts.

Avec la pandémie de la Covid-19, l’enseignement à distance a conforté la vision du pays à transformer le système éducatif par les TIC.

Entre enseignement à distance et l’environnement numérique de travail, les acteurs de l’éducation réfléchissent désormais à une harmonisation de toutes les initiatives. Cette harmonisation va déboucher sur un document de politique national de la promotion des TIC dans l’éducation nationale. Les réflexions se basent sur les axes stratégiques du pays.

Promouvoir l’utilisation responsable des TIC

Au finish, un plan d’action sera établi et sa mise en œuvre accompagnée par l’UNESCO. Au lancement des réflexions à Lomé le 28 avril, le Secrétaire générale de l’organisation a insisté sur la nécessité de tenir compte des objectifs du pays dans la dématérialisation de la formation.

L’autre défi du système éducatif, c’est d’amener les apprenants à un usage utile des nouvelles technologies. Ces derniers mois, plusieurs scandales ont éclaté au Togo dans des établissements scolaires avec des images obscènes diffusées sur les réseaux sociaux par des élèves.

La vision de la politique nationale d’intégration des TIC dans l’enseignement devra mettre un accent particulier sur les bonnes pratiques. « Les jeunes utilises mal Internet, les réseaux parce qu’on ne les amène pas à découvrir les avantages et les bonnes pratiques. La politique va tracer la voie pour qu’on leur montre comment utiliser ces outils pour préparer leurs examens et leur avenir », a déclaré Séna Yawa Akakpo-Numado, Secrétaire technique permanent du Plan sectoriel de l’éducation au Togo.

Souleyman Tobias, Lomé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here