Violences verbales sur les réseaux sociaux : plusieurs arrestations au Sénégal

0
746
Serigne Bassirou Gueye, procureur de la République, Sénégal.

(CIO Mag) – En moins d’un mois, plusieurs individus ont eu maille à partir avec la justice sénégalaise, pour des sorties déplacées, outrageuses, entre autres, sur les sites web et les réseaux sociaux. La dernière en date a conduit à l’arrestation de dame Penda Ba qui, pensant répliquer à un post hostile au chef de l’Etat, a tenu des propos jugés malsains. Elle est accusée d’avoir insulté toute une communauté avant d’être arrêtée par la section recherche de la gendarmerie sur ordre du procureur de la République.

Au Sénégal ces derniers temps, les réseaux sociaux sont devenus la cible des enquêteurs qui traquent les mauvais utilisateurs. Les choses commencent d’abord avec le commentaire sur Facebook du jeune Bara Fall, un supporter de l’Union sportive d’Ouakam. Suite aux incidents du stade Demba Diop, lors d’une finale de football. Au moins huit jeunes de Mbour ont perdu la vie. Sur Facebook, Bara Fall s’est félicité de ce qui s’était produit. Sur ordre du procureur de la République, le mis en cause a été arrêté pour « apologie au crime ».

Répondant à un commentaire critiquant le chef de l’Etat, dame Penda Ba s’est attaquée à tout un groupe éthique, à  savoir le « wolof » avec des mots déplacés. Dans le lot des individus accusés d’avoir commis des dérapages sur les réseaux sociaux, l’artiste Amy collé Dieng. Le chef de l’Etat a été sa cible. Il lui est reproché d’avoir manqué de respect au président de la République.

Pour cette dernière, l’enregistrement semble être dans un groupe de discussion privé. Une sortie qui a mal tourné. Ouleye Mané qui est en séjour carcéral à la maison d’arrêt pour femmes du camp pénal fait également partie de ce lot. Une caricature obscène du chef de l’Etat lui a valu d’être placé sous mandat de dépôt.

Joe Marone, Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here