Les sciences du Big Data en formation en Côte d’Ivoire : une première en Afrique de l’Ouest

0
837
Signature de la chaire internationale d’enseignement « Data Science Institute » (Ecole polytechnique-Orange-INP-HB-ENSEA-Fondation de l’Ecole polytechnique) © École polytechnique - J.Barande

(CIO Mag) – Jusqu’alors inexistante en Côte d’Ivoire, une formation de niveau master dans les sciences de la Data (Big Data) sera délivrée dès la rentrée académique 2017-2018 à l’Institut national polytechnique Félix Houphouët Boigny (INP-HB), afin d’accélérer la montée en compétences en Data management en Côte d’Ivoire et en Afrique de l’Ouest, et créer de la valeur ajoutée pour les économies africaines. Un concours de recrutement a été lancé début juillet. Le démarrage des cours est prévu le lundi 3 octobre.

ensea
Banderole du concours Data science-Master en Big Data sur la clôture de l’École nationale supérieure de statistique et d’économie appliquée d’Abidjan (ENSEA). Photo : Philippe Konan.

Data science – Master en Big data

Pertinent à la révolution numérique et à l’utilisation des données dans la prise de décision, le Data science – Master en Big data est une discipline de la nouvelle Chaire internationale d’enseignement « Data Science Institute » impliquant l’Ecole polytechnique Université Pars-Saclay (l’X), l’opérateur télécoms Orange, l’INP-HB, l’École nationale supérieure de statistique et d’économie appliquée d’Abidjan (ENSEA) et la Fondation de l’Ecole polytechnique. Elle a été signée le 28 juin 2017 à l’X, entre : Jacques Biot et Frank Pacard, président et vice-président aux affaires académiques et à la recherche de l’X, N’guessan Koffi, directeur général de l’INP-HB, Kouassi Hugues Kouadio, directeur de l’ENSEA, et Jean-Bernard Lartigue, directeur général de la Fondation de l’Ecole polytechnique.

Ingénieur Big Data, Data Analyst, Data Scientist…

Le Master de Data Science vise à combler le déficit de compétences qualifiées en matière de stockage et de traitement des données massives. Il s’agit de former en local des experts ayant une double compétence statistique et informatique. A l’issue du cursus, les diplômés pourront exercer directement les métiers suivants : administrateur de données, ingénieur Big Data, chargé d’études Data Mining, Data Analyst, Data Scientist. Des compétences en nombre insuffisant sur les marchés d’Afrique de l’Ouest et dispensées pour la plupart en Occident.

Anselme AKEKO, Abidjan
anselme.akeko@cio-mag.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here