Zoombombing : Zoom débourse 85 millions de dollars pour les réparations

capture d'écran de l'interface de zoom

La société américaine de conférence en ligne paie les frais du zoombombing à 85 millions de dollars pour éviter une poursuite en Californie aux Etats-Unis. L’entreprise faisait l’objet d’une plainte collective pour des failles dans la sécurité des réunions et dans la protection des données de ses utilisateurs.

(Cio mag) – Réunions, conférences ou cours perturbés par des pirates informatiques. C’est la scène qu’ont vécu plusieurs utilisateurs de la plateforme de conférence virtuelle Zoom. Devenue l’une des plus célèbres aux premières heures de la crise sanitaire, Zoom a drainé du monde. Malheureusement les cas d’intrusion dans les réunions ; les zoobombing ont augmenté avec la croissance de l’entreprise.

Poursuivie devant une juridiction californienne, Zoom a préféré versé aux plaignants 85 millions de dollars pour régler le contentieux.

Pour les plaignants, Zoom aurait aussi partagé leurs données avec des applications tierces. De quoi rallumer le débat sur la protection des données personnelles des utilisateurs d’applications.

Souleyman Tobias                        

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE