Au Nigéria, un Centre de données inédit ouvre ses portes

Africa Data Centers, le plus grand réseau de centres de données interconnectés, neutres vis-à-vis des opérateurs et du cloud sur le continent a annoncé, ce 30 novembre 2021 par voie de presse, l’ouverture officielle de son nouveau centre de données de 10 MW à Lagos, au Nigeria. 

« La nouvelle installation à Lagos marque une étape importante dans les plans ambitieux à long terme d’Africa Data Centres pour réduire la fracture numérique en Afrique et numériser le continent en apportant ces services aux entreprises et aux citoyens », a déclaré Stephane Duproz le PDG d’Africa Data Centers. 

Avec ce positionnement, il compte stimuler l’économie au Nigeria grâce à la création d’emplois et ouvrir une voie à ses clients hyperscale d’Africa Data Centers pour déployer des solutions de numérisation en Afrique de l’Ouest. 

Il s’agit d’après lui, de la première installation des quatre facultés réservées au Nigeria. Une installation supplémentaire est prévue à Lagos dans un emplacement séparé pour assurer une sauvegarde complète en cas de catastrophe, tandis qu’Abuja et Port Harcourt sauront également obtenir leurs propres installations. 

Le fournisseur de technologies a indiqué que l’installation de Lagos sera de facto la plaque tournante des centres de données africains en Afrique de l’Ouest. 

 « Nous avons construit cet emménagement en réponse à la demande massive des hyperscalers, des principaux opérateurs de cloud et des entreprises multinationales qui utilisent déjà nos installations et ont exprimé leur intérêt à participer à la numérisation à grande échelle en Afrique de l’Ouest. En tant que leaders incontestés des opérations de centres de données en Afrique, nous étions le choix évident en tant que partenaires dans leurs stratégies d’expansion », a déclaré Duproz. 

Pour lui, le Nigeria est « l’un des marchés clés de l’entreprise car il existe une demande croissante de centres de données dans la région, qui a soif de numérisation, alors que les organisations de tous types et de toutes tailles en Afrique accélèrent leur parcours de transformation numérique ». 

C’est également pour son entreprise le point clé d’un déploiement des plans d’expansion « les plus grands que l’Afrique ait jamais vus ». 

Elle prévoit notamment les constructions d’une dizaine de centres de données interconnectés, neutres vis-à-vis du cloud et des opérateurs sur tout le continent, dans le cadre d’un investissement inégalé de 500 millions de dollars dans la transformation numérique de l’Afrique, qui doublera son investissement « déjà important sur le continent ». 

Aurore Bonny

Aurore Bonny est une journaliste passionnée d'Afrique qui accorde un fort intérêt aux questions liées aux TIC. Sa plume est dévouée aux enjeux du digital sur le développement des Etats et populations d'Afrique. Elle couvre les actualités d'Afrique centrale (Cameroun) et celles de la zone anglophone pour le Web. Ses interviews, reportages et autres articles de fond sont à retrouver sur le Web et dans le Magazine CIo Mag.
Twitter: @Aurore_Bonny / Email: aurore.bonny@cio-mag.com / Tel: +237 693115519

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.