E-commerce : le marocain Chari acquiert l’ivoirien Diago

Chari annonce l’acquisition de 100% des parts de Diago, une application ivoirienne de mise en relation entre commerces de proximité et producteurs ou importateurs de biens de grande consommation.

(Cio Mag) – Fondée en janvier 2020, Chari est un distributeur digital de produits FMCG et de services financiers pour les commerces de proximité. Le rachat de Diago s’inscrit dans la politique d’expansion de la startup marocaine en Afrique francophone.

L’application ivoirienne a été fondée en 2021 par Amidou Diarra et Ali Ouattara, deux anciens cadres de Glovo et PepsiCo. Les deux managers resteront respectivement CEO et COO de Diago. Ils s’occuperont de l’expansion nationale de leur activité, avant de l’étendre à d’autres pays subsahariens.

“Toute l’équipe de Diago pourra bénéficier de l’ensemble des fonctions supports du groupe Chari. Le back office de Chari, basé à Casablanca, accompagnera Diago dans leurs besoins de mise en place de process opérationnels, d’outils IT et de service client, déclare Cyrille Jacques, Vice-Président de Chari, en charge de son développement à l’international.

L’ambition de devenir le leader du e-commerce de produits FMCG pour le B2B en Afrique francophone

Chari a débuté ses activités au Maroc en janvier 2020, avant de les étendre en Tunisie au début de cette année 2022. Après une preuve de concept réussie en Afrique du nord, l’ambition de Chari est de devenir le leader de son modèle en Afrique francophone.

Selon Ismael Belkhayat, cofondateur et CEO de Chari, “le secret d’une expansion réussie réside dans la mise en place d’une équipe locale qui maitrise les dynamiques de son marché. Réussir à convaincre des entrepreneurs locaux à s’unir avec Chari pour grandir encore plus vite est le véritable challenge de notre expansion.”

“Nous continuerons à fédérer autour de nous, de jeunes entrepreneurs francophones Africains, afin de créer un groupe panafricain dans la distribution de produits de grande consommation et de services financiers”, conclut l’entrepreneur marocain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.