FTTH : CanalBox démocratise davantage Internet haut débit au Togo

Pour marquer ses quatre (4) ans au Togo, le fournisseur d’accès internet CanalBox vient de multiplier par cinq (5) le débit de son offre d’entrée de gamme. L’opérateur fait ainsi du Togo le pays de l’UEMOA où la FTTH devient la moins chère.

(Cio mag) – CanalBox, filiale du Groupe Vivendi Afrique (GVA) propulse le marché togolais de la fibre parmi les plus accessibles sur le continent. L’offre start de l’opérateur passe de 10Mbps à 50Mbps pour le même tarif de 15.000FCfa le mois. Dans une étude comparative menée quelques jours après la refonte des prix des deux plus grands opérateurs Internet (CanalBox et Togocom), l’autorité de régulation ARCEP-Togo conclut que « le Togo est en tête des offres internet par fibre optique les moins chères et les plus rapides de la zone UEMOA ».

Ce constat est à l’actif de CanalBox avec ses nouvelles offres. Le FAI vient de proposer à ses abonnés les prix les plus bas du marché, avec des débits multipliés par cinq (5). Pour l’ARCEP, « cette refonte conforte le leadership de GVA Togo tant sur  les parts de marchés (63% fin 2021) que sur les prix les plus compétitifs. Sa filiale, CanalBox offre le débit de 50Mpbs à 15.000Fcfa. Son concurrent Togocom venait d’introduire, pour le même prix, un débit de 10Mbps ; débit que proposait Canal Box auparavant. Ce dernier a également fait passer son ancienne offre 50Mbps de 30.000FCFA/mois à 200Mbps.

De son benchmark des offres internet, l’ARCEP-Togo conclut que « pour l’offre de 200Mbps, GVA Togo est plus de 4 fois moins cher que Togocom et pour l’offre de 50Mbps, GVA Togo est 2 fois moins cher que l’offre de 60Mbps de Togocom ».

300.000 Togolais éligibles aux offres GVA Togo

Faisant de Lomé la capitale la plus fibrée de la sous-région, GVA Togo annonce pouvoir desservir 300.000 foyers et entreprises togolaises. « En proposant dorénavant des débits jusqu’à 5 fois plus rapides pour ses deux offres tout en conservant ses tarifs initiaux, GVA Togo vient de franchir un tournant décisif sur le marché du FTTH au Togo », note l’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes.

Les récentes refontes tarifaires des produits Canal Box s’inscrivent dans le 4è anniversaire du FAI au Togo. Avec une centaines d’employés locaux, la filiale du Groupe Vivendi veut gagner le pari de la démocratisation d’Internet Très haut Débit, notamment par la Fibre à domicile partout au Togo. Le groupe s’inscrit dans la même dynamique partout où il est présent en Afrique. Les nouveaux tarifs sont aussi proposés en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso.

Lire aussi – Internet Haut débit : GVA Togo veut connecter plus de familles

Selon Marco de Assis, Président de GVA TOGO, cette refonte des tarifs est une expérience qui « peut être répliquée aujourd’hui dans n’importe quel pays qui déciderait de promouvoir ses activités stratégiques ainsi qu’une concurrence saine et vertueuse ». Il s’est félicité de « la volonté politique de réduire la fracture numérique, des actions concrètes dans ce sens et du soutien sans faille des plus hautes Autorités du Togo ». M. Marco de Assis a attribué la croissance de son groupe à l’environnement favorable créé par le gouvernement à travers le ministère en charge de l’Economie numérique et de la Transformation digitale.

L’ARCEP-Togo dit prendre acte de cette « avancée majeure sur le marché d’internet fixe haut débit ». Le régulateur appelle les autres FIA et opérateurs à pratiquer « des prix plus justes et raisonnables ». Depuis plusieurs mois, le régulateur ne cesse d’appeler à cette démarche qui devra favoriser le développement et l’accessibilité des communications électroniques au Togo, avec pour finalité, le développement de l’économie numérique.

Souleyman Tobias

Journaliste multimédia. L’Opendata, la transformation digitale et la cybersécurité retiennent particulièrement mon attention. Je suis correspondant de Cio mag au Togo.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.