Rwanda : intelligence artificielle et technologies de pointe au cœur du système éducatif

Le gouvernement rwandais accélère le processus d’intégration de l’intelligence artificielle et de la technologie de pointe dans son système éducatif à tous les degrés. Cette stratégie se matérialise par la création d’un centre de STEM (science, technology, engineering and mathematics), la signature des partenariats avec les géants de la Tech et l’initiation des enfants et jeunes à la manipulation des robots.

(Cio mag)- Les autorités rwandaises prennent le devant face à l’essor du digital. Depuis le début de cette année, ce pays d’Afrique centrale  accélère son adaptation aux nouvelles exigences du numérique. En avril, le gouvernement et ses partenaires ont organisé une formation sur la manipulation et le codage de la robotique. Cette formation destinée aux enfants de 4 à 14 ans avait pour but d’initier les enfants à l’utilisation des robots et susciter en eux, un intérêt pour l’intelligence artificielle.

S’adapter à la compétitivité sur le marché mondial

En effet, ce premier pas dans l’initiation des enfants à la manipulation des robots fait suite à une collaboration entre le gouvernement rwandais et zoraBots Africa, une entreprise qui développe des robots humanoïdes dans les domaines de la santé, de l’éducation et de l’industrie. Il a permis aux autorités rawandaises de mieux comprendre « les défis liés à l’intégration de la Technologie dans le système éducatif », avait expliquée Esther Kunda, Directrice de l’Innovation et des Technologie émergente au ministère des Technologies de l’information et de la communication et de l’Innovation, lors de cette formation, ajoutant qu’ à travers l’introduction du « concept de robotique, de programmation de codage aux jeunes », le gouvernement cherche « à s’adapter à la compétitivité sur le marché mondial et à faire du Rwanda l’un des références dans le domaine des Technologies de l’information et de la communication ».

Un centre de STEM

Au cours de cette année, le premier centre de STEM a été inauguré dans ce pays. Dénommé, « STEMPower Center », ce centre d’ingénierie scientifique, technique et mathématique vise à promouvoir l’apprentissage les innovations technologies. Il devrait apprendre aux étudiants à résoudre les problèmes de leur société grâce à la technologie. « Ce centre soutien la stratégie du Rwanda visant à renforcer les capacités en STEM. Il vient combler le manque d’accès à des formations pratiques dans nos écoles et nos communautés », a expliqué Gaspard Twagirayezu, Ministre rwandais de l’éducation.

Notons que la création de ce centre fait suite à la signature d’un accord entre le gouvernement rwandais et STEM power, une institution spécialisée dans la Technologie de pointe basée aux Etats-Unis.

Formation sur les compétences numériques

S’agissant des partenariats, les autorités rwandaises ont multiplié les collaborations avec des structures œuvrant dans les STEM en vue de mettre sur pied une bonne politique pour l’intégration du numérique dans le système éducatif. Ce mois, le Ministère de l’éducation a signé un partenariat avec l’Université Technologique de Singapour Nanyang (NTU) pour la promotion de la coopération dans les domaines de la recherche scientifique et la formation en technologue entre les deux pays. Selon le ministère de l’éducation, le partenariat entre les deux parties vise, entre autres, à octroyer des bourses aux étudiants de premier cycle et de troisième cycle. Il met un accent particulier sur la technologie structurée pour mélanger les styles d’apprentissage en ligne et sur le campus afin de permettre aux étudiants de suivre certains des cours au Rwanda et d’autres à Singapour.

Dans le cadre de partenariat, au moins 5 000 jeunes rwandais bénéficieront d’une formation sur les compétences numériques, la préparation de la main-d’œuvre et les connaissances commerciales. L’annonce de cette nouvelle a été faite par Digital Opportunity Trust (DOT) en collaboration avec le géant de la technologie International Business Machines (IBM). Elle vise à autonomiser la jeunesse africaine et du Moyen-Orient.

« Nous partageons la conviction que les jeunes veulent des opportunités pour être les innovateurs et les catalyseurs de la transformation numérique, façonnant l’avenir du travail dans un monde inclusif », a déclaré Janet Longmore, fondatrice et Pdg de DOT.

Présente au Rwanda depuis plusieurs décennies, Digital Opportunity Trust (DOT), compte impliquer des organisations locales pour aider les jeunes dans leur apprentissage. Après l’inscription en ligne, les enseignements seront dispensés via Open P-TECH, une plate-forme d’éducation numérique axée sur l’apprentissage en milieu de travail et les compétences numériques qui dotent les apprenants de compétences technologiques de base dans des technologies telles que l’intelligence artificielle (IA), le design, le thinking, le cloud computing et la cybersécurité.

Au cours de cette année, le premier centre de STEM a été inauguré dans ce pays. Dénommé, « STEMPower Center », ce centre d’ingénierie scientifique, technique et mathématique vise à promouvoir l’apprentissage les innovations technologies. Il devrait apprendre aux étudiants à résoudre les problèmes de leur société grâce à la technologie. « Ce centre soutien la stratégie du Rwanda visant à renforcer les capacités en STEM. Il vient combler le manque d’accès à des formations pratiques dans nos écoles et nos communautés », a expliqué Gaspard Twagirayezu, Ministre rwandais de l’éducation.

Notons que la création de ce centre fait suite à la signature d’un accord entre le gouvernement rwandais et STEM power, une institution spécialisée dans la Technologie de pointe basée aux Etats-Unis.

Enock BULONZA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.