Transformation numérique : le Togo accueille ‘’Equiano’’, le câble sous-marin de Google

Le Togo a accueilli ce 18 mars le câble sous-marin ‘’Equiano’’ de Google. Le pays devient le premier point d’atterrissage. Sa capacité de fourniture internet haut débit en termes de bande passante deviendra 20 fois supérieure à celle des autres câbles qui desservent actuellement le continent. Le Togo se connectera ainsi à son 2è câble sous-marin, après le WACS.

(Cio mag) – C’est une nouvelle fondation pour l’implémentation de la stratégie de la transformation digitale du Togo. En étant le premier pays africain à accueillir ‘’Equiano’’, le câble sous-marin de Google, le Togo franchit une nouvelle étape de sa transformation en hub logistique et technologique de la sous-région. Le projet a été réalisé de concert avec Csquared. Toujours fidèle sa politique de partenariat public-privé, le pays, à travers la Société d’infrastructures numériques (SIN), a travaillé à signature d’un partenariat ayant conduit à la création de “Csquared Woezon”, société désormais chargée la maintenance, de l’exploitation du câble sous-marin Equiano.

Accélérer la transformation digitale du Togo

Cina Lawson, Ministre de l’Economie numérique et de la Transformation digitale

Le but final de cette infrastructure d’envergure inaugurée par le président de la République togolaise, c’est d’accélérer la digitalisation du pays. D’ici 2025, le Togo s’est fixé comme objectif de couvrir 95% de sa population et 90% des entreprises, bâtiments administratifs et scolaires du public en internet haut débit, a rappelé Cina Lawson, Ministre de l’Economie numérique et de la transformation digitale.

« L’élargissement de l’accès à l’Internet haut débit est une composante fondamentale de notre processus national de développement numérique dans le cadre de nos efforts pour atteindre les objectifs fixés dans notre stratégie de transformation numérique dénommée “Togo Digital 2025” », a expliqué la ministre.

L’atterrissage d’Equiano au Togo permettra de renforcer la capacité du pays à construire et à consolider une infrastructure numérique qui aura des retombées économiques positives à long terme pour le Togo, mais aussi pour ses voisins d’Afrique occidentale, souhaite-t-on à Lomé.

Un projet à fort impact économique

L’opérationnalisation du câble sous-marin Equiano devrait permettre de créer environ 37.000 nouveaux emplois d’ici 2025. Elle portera le rendement économique du pays à 351 millions de dollars US, estiment les partenaires du projet dans une évaluation de l’impact économique.

« Alors que le Togo continue de gagner sa place sur la scène régionale et internationale comme un hub digital et un écosystème favorable à l’innovation et à l’investissement, notre collaboration avec Google et CSquared pour mener à bien l’atterrissage d’Equiano démontre encore une fois l’engagement du Togo à améliorer les services publics et sociaux pour tous les citoyens afin qu’ils puissent en bénéficier sur le plan économique », a souligné Cina Lawson, Ministre de l’Economie numérique et de la transformation digitale.

 « L’atterrissage d’Equiano concrétise l’engagement de Google envers le continent africain, afin de soutenir la transformation numérique de l’Afrique. Nous sommes ravis que le Togo soit le premier point d’atterrissage d’Equiano sur le continent africain, car cela correspond aux efforts continus du pays pour promouvoir l’inclusion numérique pour l’Afrique », a déclaréNitin Gajria, leDirecteur général de Google pour l’Afrique subsaharienne. Pour Lanre Kolade, Directeur général du Groupe CSquared: « c’est un véritable honneur pour CSquared de faire partie de la stratégie numérique du Togo, une stratégie axée sur l’inclusion sociale et le développement économique qui transformera l’économie grâce à un service Internet haut débit accessible, sûr et abordable, sans distinction de sexe ni de localisation géographique ». « Ainsi, le Togo pourra concrétiser ambition de devenir un hub digital en Afrique de l’Ouest avec une connectivité vers les pays voisins, le Ghana, le Bénin et le Burkina Faso », a-t-il ajouté.

Lire aussi – « Equiano », la nouvelle route de l’internet de Google vers l’Afrique

Equiano devra relier le Portugal à l’Afrique du Sud. En saisissant l’opportunité de se connecter au projet, le Togo a fait le pari de voir l’accessibilité au haut débit s’améliorer davantage sur son territoire, avec comme entre autres impacts la baisse des coûts. Le but, accélérer la transformation digitale du pays, en agissant sur une inclusion de toutes les couches. Selon les prévisions, l’infrastructure devrait être opérationnelle d’ici fin 2022.

Souleyman Tobias

Journaliste multimédia. L’Opendata, la transformation digitale et la cybersécurité retiennent particulièrement mon attention. Je suis correspondant de Cio mag au Togo.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.