Promotion de l’innovation : Microsoft annonce des datacenters dédiés à l’Afrique

1
1238
Photo, Droits réservés

(CIO-mag) C’est une nouvelle illustration de la détermination de Microsoft à permettre à tous les individus et entreprises du monde de réussir notamment dans le digital. Le géant américain annonce qu’il va bientôt utiliser des centres de données basés en Afrique pour fournir les services complets et intelligents de son Cloud. La révélation a été faite la semaine dernière en Afrique du Sud. Et c’est là où se trouvent les datacenters qui, pour la première fois, vont abriter ce genre d’expériences sur le contient, précisément à Johannesburg et au Cap.

Parmi les services de Cloud qui seront offerts, on peut noter Microsoft Azure, Office 365 et Dynamics 365. « Nous sommes ravis de constater l’augmentation de la demande des services de Cloud en Afrique qui ont la capacité de devenir un accélérateur économique », s’est félicité le vice-président de Cloud and Entrerprise Group, Microsoft Corp. Pour Scott Guthrie, « avec des services de Cloud qui vont de la collaboration intelligente à l’analyse prédictive, les solutions de Coud Microsoft fournies depuis l’Afrique permettront aux développeurs de créer de nouvelles applications innovantes, aux clients de transformer les entreprises, aux gouvernements de mieux répondre aux besoins des citoyens ».

Comme le précise le communiqué, cette offre de la société américaine répond à un besoin précis. En effet, de nombreuses entreprises africaines s’appuient aujourd’hui sur des services de Cloud basés en dehors du continent. Pourquoi pas alors une offre locale qui pourra permettre à Microsoft de « proposer des services (…) disponibles, évolutifs et sécurisés dans l’ensemble de l’Afrique ainsi qu’une option d’hébergement des données en Afrique du Sud ».

Le DSI chez Standard Bank salue cette nouvelle orientation. Brenda Niehaus assure déjà : « Office 365 nous permet de devenir progressivement une entreprise plus dynamique, tandis que, avec Azure, nous pouvons proposer des applications et nos services à nos clients en Afrique ». Il conclut en disant espérer « aller encore plus loin avec ces services de Cloud basés sur le continent ».

L’utilité de Microsoft pour les Africains ne se démontre plus. Le communiqué indique que la société a connecté 728.0000 petites et moyennes entreprises qui ont ainsi pu « transformer et moderniser leurs activités » dont 500.000 d’entre elles utilisent désormais les services de Cloud de Microsoft et 17.000 se servent du portail 4Africa pour « promouvoir et assurer la croissance de leurs entreprises ».

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here