Abdou Karim Sall, directeur général de l’ARTP

3
2375

Abdou Karim Sall dirige l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes du Sénégal (ARTP) depuis mai 2014, en remplacement d’Abou Lô. Jusqu’alors membre du collège de l’instance de régulation, ce titulaire d’un ingéniorat en télécommunications qu’il a décroché en Tunisie n’a pas exercé ailleurs, en dehors du secteur. C’est en 1996 qu’il est recruté à la Sonatel où il gravit rapidement les échelons avant de rejoindre l’ARTP où il intègre d’abord le Fonds de développement du service universel des télécommunications et le conseil d’administration qu’on appelle aussi le Collège présidé aujourd’hui par Abou Abel Thiam, un autre proche du président Macky Sall. Point focal de la mise en œuvre du Free Roaming en Afrique de l’ouest  (ou frais d’itinérance en français) si vous utilisez la carte SIM de votre pays dans sept autres pays. Un beau projet d’intégration du marché numérique en Afrique. Le lauréat du prix IAM African Award de l’économie numérique a, à son actif, plusieurs réalisations allant du lancement de la 4 G dans son pays à la portabilité des numéros de téléphone, l’audit des coûts appliqués par les opérateurs, l’identification des abonnés aux services de téléphonie mobile en passant par le recrutement des Fournisseurs d’Accès Internet (FAI), l’attribution des licences MVNO ou encore l’adressage postal. A 53 ans, Abdou Karim Sall s’est construit un leadership sur le continent et même en dehors appuyé par l’Union Internationale des Télécommunications qui lui a décerné un Award UIT de l’excellence lors du dernier ITU Telecom World qui s’est tenu à Busan, en Corée du Sud. Vice-président du Conseil des Régulateurs Africains depuis l’année dernière, Abdou  Karim Sall dispose de plusieurs cordes à son arc pour développer davantage les télécommunications au Sénégal.

3 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here