Affaire « Rachat de Tigo » : Wari internationalise le combat

Kabirou Mbodje, PDG de Wari

(CIO Mag) – C’est un nouveau rebondissement dans l’affaire qui oppose le groupe Wari à Millicom autour du rachat de TIGO. La société sénégalaise annonce qu’elle vient de déposer deux demandes d’arbitrage auprès de la Cour internationale d’arbitrage de la Chambre de commerce internationale à Paris. Ces deux actions judiciaires visent d’une part Millicom et la société NJJ Capital de Xavier Niel et d’autre part, Sofima Ltee d’Hassanein Hiridjee qui forme le consortium à qui revient finalement la filiale sénégalaise de Millicom en attendant que la justice se prononce sur l’assignation annoncée. Dans un communiqué officiel publié ce vendredi, Wari qui fustige les « approximations » et « contre-vérités » de Millicom soutient pourtant que plusieurs réunions se sont tenues à Paris avec le groupe qui avait « exprimé sa volonté de soutenir » Wari dans sa recherche de financement et de « poursuivre la transaction « .

Lire aussi » Rachat de Tigo : Wari assigne le groupe Millicom en justice pour le 13 novembre 2017

A lire le communiqué qui parle de « mauvaise foi » de Millicom, les deux sociétés se sont retrouvées à de multiples reprises pour parfaire l’opération de rachat finalement annulée au profit du consortium dont fait partie l’homme d’affaires sénégalais, Yérim Sow. Pour l’équipe de Kabirou Mbodje, la présence de Monsieur Sow dans l’opération est juste une « manœuvre de façade » pour apporter à bon compte une caution sénégalaise. Par ailleurs, l’agrégateur de solutions digitales dit déplorer le fait que la situation « pénalise les employés et le développement de Tigo ainsi que l’économie sénégalaise ». Pour Kabirou Mbodje et ses collaborateurs, c’est très simple. « L’acquisition d’un opérateur de téléphonie mobile, au Sénégal comme partout ailleurs, ne peut être effectuée sans l’autorisation des autorités chargées de l’attribution des licences et de la régulateur de ce secteur » non sans rappeler que « le 1er août, par décret présidentiel, les autorités sénégalaises ont approuvé la cession à Wari de la licence de téléphonie opérée par Tigo ». Une décision « qui n’a jamais été remise en cause « .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here