Affaire du piratage attribué à la Russie : Donald Trump soutient son fils

  • admin Par admin
  • 14 juillet 2017
  • 0
  • 137 Vues

(CIO Mag) – Donald Trump Junior n’a “rien fait de mal ” en portant à la connaissance du grand public des correspondances sur l’affaire du piratage de la dernière campagne présidentielle. C’est en substance le message que son papa a tenu ce jeudi à Paris. Invité d’Emmanuel Macron pour la célébration de la fête du 14 juillet, Donald Trump senior a dit plutôt voir en son fils aîné un “jeune homme merveilleux” qui n’a eu qu’une “rencontre brève” avec une avocate russe présentée comme ayant des informations compromettantes sur Hillary Clinton, mais pas représentant le Kremlin. “D’un point de vue pratique, je pense que la plupart des gens auraient accepté cette rencontre”, ajouté l’actuel occupant du bureau ovale au cours du point de presse qu’il a eu avec son homologue français même s’il reconnait, qu’avec le recul, il ferait les choses un peu différemment.

Donald Trump Junior avait défrayé la chronique cette semaine en publiant sur twitter le contenu d’e-mails qu’il a échangés avec un proche du Kremlin. Les courriels en question concernaient un rendez vous qu’il a eu avec une avocate russe offrant de lui donner des informations compromettantes sur Hillary Clinton, adversaire de son père lors de la dernière présidentielle. Elle lui aurait dit que ” ce sont évidemment des informations de très haut niveau et sensibles, mais qui font partie du soutien de la Russie et de son gouvernement à Monsieur Trump” selon un des textes cité par lemonde.fr. Pour le moment, la Russie qui a toujours rejeté ses accusations, n’a pas encore réagi.

 

admin

admin

Mais ils étaient beaucoup plus rapides et plus grands. Le peu de voitures qui circulaient encore étaient ultra sécurisées. C'est pourquoi la vitesse maximum autorisée avait été portée à 230km/h.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *