Africa Digital Week 2018 – Patrick M’Bengue : « Il faut penser le digital en Afrique par rapport à nos contraintes »

2
889
Kick off de lancement d'African digital week, le mercredi 4 octobre 2017 à la Maison de l'entreprise, siège du CGECI.

African Digital Week 2018 (ADW18), événement d’envergure internationale organisé par la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), le Groupement des opérateurs du secteur des TIC (GOTIC), l’Union nationale des entreprises de télécommunications (UNETEL) et le Club DSI Côte d’Ivoire, a été lancé mercredi 4 octobre à la Maison de l’entreprise, en présence de plusieurs acteurs de la filière numérique.

Plusieurs personnalités et décideurs de la filière IT ont assisté au lancement de ADW. Parmi eux figuraient M. André Apété, directeur de cabinet du ministère de la Communication, de la Poste et de l’Economie numérique, Bilé Diéméléou, directeur de l’Autorité de régulation des télécommunications/TIC (ARTCI), Marcellin Zinzou, Directeur exécutif adjoint du CGECI, Ange Kacou Diagou, CEO de NSIA Technologies.

(CIO Mag) – ADW18 est prévu les 17, 18 et 19 janvier 2018. C’est « un événement à la dimension des événements internationaux qui sont organisés en Afrique du Nord et en France », a déclaré Patrick M’Bengue, président du GOTIC. A ses dires, ADW18 est appelé à recevoir bon nombre de délégations africaines et européennes afin de discuter des problématiques communes aux pays africains, partager les bonnes pratiques. Notamment sur des sujets importants tels que le modèle de financement de la transformation digitale, la régulation, l’accompagnement des startups, la cybersécurité et l’inclusion financière.

Ressources énergétiques limitées ; infrastructures insuffisantes ; faibles indices de développement humain ; défis de gouvernance, environnementaux et de migration. C’est dans ce contexte propre à la Côte d’Ivoire et à l’Afrique que se tiendra la première édition de ADW. D’où le choix de la thématique : « Quels sont les modèles de transformation digitale pour réussir le développement économique et social de l’Afrique ? »

« Un canevas a été élaboré, avec des séquences, des tables rondes, des exposants, des experts locaux et internationaux, des retours d’expérience, des meeting entre spécialiste et communautés », a ajouté Mamadou Naon, président du Club DSI Côte d’Ivoire. Lequel n’a pas manqué de préciser que ADW s’adresse aux chefs d’entreprises, DSI, investisseurs, startups, speakers de référence ainsi qu’aux partenaires clés de l’écosystème numérique.

ADW18, c’est aussi la présentation des technologies frugales ;  des classrooms ; un Innovathon : concours entre écoles pour répondre à l’Abidjan reverse Pitch (ARP) ; la mise en ligne de projets thématiques (avec pitch video) et bien d’autres activités qui visent, selon Patrick M’Bengue, à « penser le digital en Afrique par rapport à nos contraintes ».

Des contraintes qui imposent de réfléchir avec l’ensemble des acteurs de l’économie nationale. Aux dires des organisateurs, ADW impliquera les filières économiques et sociales dans l’optique d’une transformation digitale inclusive et durable. En vue de traduire cette vision en acte, un panel a été organisé au cours de la cérémonie de lancement sur le thème « Le digital, quelles opportunités pour l’économie ivoirienne ? », avec comme panélistes : Jean-Louis Menann-Kouamé, CEO de BICICI, Sarata Koné, CEO de UBA, Isaac Gnamba Yao, CEO de la Poste CI et Freddy Tchala, CEO MTN CI.

Panel au cours duquel les intervenants ont expliqué la nécessité de réguler la circulation de l’argent mobile à l’échelle internationale ; la pertinence des plateformes de mobile money  interopérable ; les opportunités que charrient le commerce électronique pour l’activité postale ; l’avantage de la dématérialisation des process au sein d’une entreprise.

Plusieurs personnalités et décideurs de la filière IT ont assisté au lancement de ADW. Parmi eux figuraient M. André Apété, directeur de cabinet du ministère de la Communication, de la Poste et de l’Economie numérique, Bilé Diéméléou, directeur de l’Autorité de régulation des télécommunications/TIC (ARTCI), Marcellin Zinzou, Directeur exécutif adjoint du CGECI, Ange Kacou Diagou, CEO de NSIA Technologies.

Anselme AKEKO
anselme.akeko@cio-mag.com

 

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here