Algérie : l'ARPT seule habilitée à évaluer la qualité de service des opérateurs 3G

0
1639

ARPT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Selon une information publie sur le site de l’établissement «   L’Autorité de régulation de la Poste et des télécommunications (ARPT) est la seule instance ayant les prérogatives pour effectuer une évaluation des différents indicateurs relatifs à la qualité de service des opérateurs de téléphonie de troisième génération (3G) »

Selon la même source « Il appartient à la l’ARPT  la prérogative d’effectuer une évaluation des différents indicateurs relatifs à la qualité de service des opérateurs 3G, et dont les résultats seront publiés au premier trimestre 2015. L’ARPT se démarque de toute information diffusée sur la base d’une autre évaluation que la sienne sur les qualités présumées d’un réseau. (…) En conséquence de quoi, le classement fourni au travers d’informations de presse à l’effet d’informer le public sur les performances des réseaux 3G des opérateurs présents sur le marché algérien, ne peut être valablement pris en considération » note la même source. L’ARPT indique, en outre, avoir constaté la publication, en date du 15 octobre 2014, par un opérateur titulaire d’une licence 3G, d’un communiqué sur son site Internet, que son réseau a été classé meilleur réseau 3G en Afrique du nord en termes de débit pour les trois premiers trimestres 2014, et ce sur la base du classement officiel NetQB (Network Quality Benchmark, indice de référence de la qualité du réseau) d’Ericsson. L’ARPT rappelle que les cahiers des charges annexés aux décrets portant approbation des licences 3G, « prévoient la réalisation d’enquêtes de mesures de la qualité de service par lesquelles les performances de chaque réseau 3G seront déterminées, de manière objective, dans la mesure où ces enquêtes seront supervisées et auditées par l’Autorité de régulation ». C’est à partir des résultats desdites mesures que les opérateurs titulaires des licences 3G auront toute la latitude de communiquer autour des différents indicateurs relatifs à la qualité de leurs propres services, à l’effet de fournir au public des informations fiables en toute transparence, dans le respect de la concurrence loyale à laquelle ils sont tenus par la loi.

                                                                                                                                              Youcef  MAALLEMI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here