Anouar Maârouf (Tunisie) : « Le Startup Act sera opérationnel dans le courant du premier trimestre 2019 »

0
1255
Anouar Maârouf, ministre des Technologies de la communication et de l'Economie numérique de Tunisie

Dans une interview exclusive à CIO Mag, le ministre Anouar Maârouf, en charge en Tunisie des Technologies de la communication et de l’Economie numérique (MTCEN) dévoile l’état d’avancement dans l’application de la loi « Startup Act » promulguée en avril 2018. Et en matière d’e-gouvernement, la Tunisie veut être un modèle pour l’Afrique.

CIO Mag : La Tunisie veut devenir une « Startup Nation », avec l’aide de sa loi « Startup Act » n°2018-20 du 17 avril 2018, promulguée il y a 6 mois au JORT du 20 avril dernier : cette loi a-t-elle produit ses premiers effets et que précise le décret d’application signé le 3 octobre 2018 ?

Anouar Maârouf : Le cadre réglementaire « Startup Act » compte plusieurs textes. En effet, la loi N°2018-20 relative aux start-up ainsi que son décret d’application ont été adoptés respectivement en avril et en octobre 2018. Il reste, néanmoins, à compléter ce cadre réglementaire par : les circulaires BCT (promulgation par la Banque centrale de Tunisie de deux circulaires relatives au « Compte Startup en Devise » et à la « Carte technologique internationale ») ; la Convention Sotugar (signature de la convention tripartite entre le MTCEN, le ministère des Finances, et la Société tunisienne de garantie relative à la gestion du « Fonds de garantie des startups »). Ces deux textes susmentionnés sont en cours de finalisation.
Pour que le Startup Act devienne opérationnel, cela implique…

Il vous reste 95% de l’article à lire dans CIO Mag N°55 Novembre/Décembre 2018.

Achetez le magazine à l’unité : 4,5 € 

Dans ce numéro :

Notre Dossier Spécial Tunisie Startup Nation, Smart Tunisia, Startup Act : la Tunisie a-t-elle trouvé son modèle ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here