Après le Togo et la Côte-d’Ivoire, la foire virtuelle pose ses valises au pays de la Téranga

0
808
Fidégnon Adé Agbowaï, co-fondateur de l'application IPAARO

(CIO Mag) – Entrepreneurs, artisans, créateurs de valeurs et commerçants locaux du pays de la Téranga exposeront du 15 au 25 juin, leurs produits, biens et services sur la plateforme de libres échanges IPAARO. A travers la foire virtuelle nationale, ces créateurs de richesse et de valeur s’ouvrent à un marché d’environ 10 millions de personnes connectées.

En attendant le Rwanda et l’Afrique du Sud pour clore l’étape des foires virtuelles nationales et relancer la foire virtuelle transafricaine, les promoteurs des foires virtuelles vont à l’assaut de Dakar du 15 au 25 juin. Objectif : rallier toutes les personnes connectées à internet autour du marché inclusif africain.

Il s’agit d’un salon digital local de promotion, d’achat-vente et de troc de produits, de biens et de services entre commerçants, artisans, prestataires de services, investisseurs et clients. Côté exposants, la foire virtuelle veut générer des prospects de qualité et participer à la valorisation des produits made in Sénégal. Les clients eux, pourront visiter les stands en ligne et faire des achats à leurs goûts.

En effet, IPAARO est une plateforme web (www.ipaaro.com) et mobile (téléchargeable sur Google playstore) de libres échanges au niveau africain. A travers cette application, les foires virtuelles favorisent la création d’un écosystème dynamique au niveau local pour promouvoir les produits locaux et à terme permettre le développement d’un marché inclusif africain. La foire virtuelle made in Sénégal, c’est au total plus d’une centaine de stands aménagés via https://bit.ly/ipaaroV4 et des millions visiteurs attendus en Afrique et à travers le monde.

Michaël Tchokpodo, Bénin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here