Au Bénin, le paiement mobile de la TVM bientôt effectif

0
733
Des véhicules d'occasion au Bénin

(CIO Mag) – La Direction générale des impôts procèdera courant décembre prochain au lancement officiel de la plateforme de paiement mobile de la Taxe sur les véhicules à moteur (TVM). Cette réforme entre dans le cadre de la dynamique de transformation digitale de l’administration publique, et surtout celle fiscale au Bénin.

Dans une correspondance datant du 18 novembre, le directeur général des impôts Nicolas Yénoussi a informé ses directeurs départementaux de la mise en service d’une plateforme de paiement mobile de la TVM.

« Le directeur général fait savoir que dans le cadre de la modernisation des services de l’administration fiscale et pour simplifier les procédures de paiement des impôts et taxes, il sera mis en production, au cours du mois de décembre 2019, une plateforme de paiement mobile de la taxe sur les véhicules à moteur (TVM) », rapporte cappfm.com au sujet de ladite correspondance.

Tout type de téléphone

Si les paiements dans les recettes des impôts disparaîtront pas, deux autres moyens de paiement seront mis en service. Il s’agit du paiement USSD et du paiement via une application mobile. Le premier moyen peut être utilisé avec n’importe quel type de téléphone portable, alors que le second n’est possible qu’avec les téléphones intelligents.

Développer un service de paiement mobile de la TVM vise non seulement à moderniser l’administration des impôts, mais surtout à résoudre l’épineux problème des longues files d’attente dans les recettes perception. Mieux, la direction des impôts veut simplifier le processus de paiement de la taxe sur les véhicules à moteur, éviter tout retard de paiement et améliorer les performances de ses services déconcentrés.

Au Bénin, la TVM est prélevée chez tout propriétaire de véhicules à moteur ayant quatre roues, numérotés et à usage de transport des biens et des personnes. La taxe est évaluée en fonction de la puissance du moteur du véhicule. Elle doit être payée au plus tard le 31 mars de chaque année pour les véhicules possédés, au 1er janvier de l’année d’imposition. Mais pour ceux mis en circulation en cours d’année, le propriétaire doit s’acquitter de sa taxe le dernier jour du mois suivant celui de l’immatriculation. Tout retard étant pénalisé de 20% sur le montant dû.

Michaël Tchokpodo, Bénin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here