BarcampCameroun, le grand rendez-vous des solutions digitales contre le Covid-19

0
1372
Minette Libom Li Likeng en téléconférence.

(CIO Mag) – Cet événement inédit s’inscrit en droite ligne avec les initiatives nationales contre la pandémie et se tiendra le 27 avril prochain via internet avec le soutien du Ministère camerounais des postes et des télécommunications (Minpostel), sous le thème : « Numériser le Cameroun après le COVID-19 ».

« Dans le cadre des initiatives de lutte contre la propagation du COVID19 au Cameroun, notamment celles visant à soutenir les équipes opérationnelles à travers les TIC, j’annonce le soutien du Minpostel dans l’organisation du BarcampCameroon édition spéciale 2020 », a annoncé Minette Libom Li Likeng, la ministre en charge du numérique jeudi 16 avril sur Twitter.

Les initiatives pour contrer le virus dans le domaine du numérique fleurissent au quotidien. Parmi lesquelles, cette rencontre assez particulière. De quoi s’agit-il ? Selon une description fournie par le site internet de cet événement, il est question d’une non-conférence ou une conférence pas conventionnelle libre et accessible au public.

Lequel s’y inscrit préalablement en ligne. Le dit Barcamp s’organise sous forme d’ateliers-événement participatif. Le contenu (présentations ou projets) est fourni par les participants, qui l’enrichissent chacun à sa manière.

Il est établi sous le principe du « Pas de spectateur, Tous participants » et mettra l’accent sur les dernières innovations pouvant être adoptées au Cameroun en termes d’applications Internet, de logiciels libres et de réseaux sociaux dans un contexte marqué par le COVID-19.

Il vise la proposition des idées, des solutions et des outils concrets dont le pays pourrait se servir contre le Coronavirus. Le prochain Barcamp camerounais envisage aussi de penser le Cameroun digital pendant et après la crise sanitaire.

Mais également à permettre aux Camerounais, jeunes et utilisateurs d’Internet en particulier, de contribuer au développement du pays. Le tout, dans un cadre de concertation conviviale, sans tabou, non conventionnel, suivant trois principes. Notamment celui du « Pas de spectateur, Tous Participants », « Pas de spectateur, Tous Responsables » et du « Pas de spectateur, Tous Concernés ».

Selon la ministre des télécommunications, il s’agira d’apporter une réponse concrète dans la mise en œuvre d’une solution digitale avec le concours des meilleures startups nationales. « J’ai bon espoir que le résultat de cette activité facilitera de manière spécifique la collecte et l’analyse des données sur le terrain. Mais aussi le suivi des cas suspects et de leurs contacts », a-t-elle déclaré.

Pour elle, il s’agit concrètement de la maîtrise de l’évolution de cette pandémie sur le territoire national. Sur ce, elle a lancé un appel à la participation de tous. La ministre y voit un acte patriotique que les acteurs de l’écosystème digital devraient rejoindre pour qu’à l’unisson et de manière concertée, il y ait un aboutissement à une solution digitale Made in Cameroon contre le Covid-19.

Aurore Bonny, Cameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here