Bénin : une plateforme anti-fakenews pour éviter la désinformation en période électorale

Le Forum pour la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Bénin a lancé le mardi 30 mars dernier, www.anti-fakenews.bj, une plateforme de vérification des informations qui circulent sur les réseaux sociaux. Cette initiative vise à sensibiliser les internautes sur les fausses nouvelles et les discours de haine en période électorale.

(CIO Mag) – Les Béninois se rendront dans les urnes le 11 avril prochain, pour élire en même temps un président et un vice-président, une première fois dans l’histoire politique du pays. La campagne électorale a cours actuellement et cette période est considérée comme à risque en raison de la tension et des coups politiques qu’elle génère. « Internet est devenu l’outil démocratique le plus utilisé par les citoyens aujourd’hui pour exercer leur droit à la liberté d’expression.  La liberté d’expression est complexe à appréhender, surtout en période électorale », reconnaît Vivien Assangbé-Wotto, président du FGI Bénin.

Pour éviter la propagation des fausses informations et des discours de haine sur les réseaux sociaux, sources de violence, une plateforme anti-fakenews a été mise au point. « Le but de la plateforme n’est pas de débusquer toutes les fausses nouvelles mais de renseigner, sensibiliser et informer les populations sur les attitudes critiques à adopter face aux infos sur les réseaux sociaux et internet », précise Franck Kouyami, chef du projet.

Sensibilisation de masse

Les internautes pourront ainsi vérifier ou faire vérifier la véracité d’une information qui leur parvient. Sur la plateforme, ils peuvent formuler une demande d’investigation sur une information. Les personnes constituées en équipe travaillent en arrière-plan pour faire du fact-checking. Leur rôle est de prouver la véracité ou non de la requête soumise. Ce faisant, les internautes ne serviront plus de relais de transmission pour les fausses informations.

La plateforme sera fonctionnelle au cours des deux prochains mois, pour couvrir entièrement la période électorale. Son objectif étant de participer à la pacification du processus électoral au Bénin. Au regard du faible taux d’utilisation d’internet au Bénin, le FGI Bénin a fait réaliser deux spots publicitaires sur les thématiques des fausses informations et des discours de haine. Ces spots ont été traduits en sept langues locales et sont déjà en cours de diffusion sur la radio nationale. Ils visent à sensibiliser un plus large public.

Ces initiatives émanent du FGI Bénin, un cadre de dialogue multi-acteurs pour la gouvernance d’internet créé depuis 2013. Il a reçu le soutien de Facebook, l’Agence pour le développement du numérique (ADN), l’Association béninoise pour la cybersécurité et la promotion du bumérique (ABCPN), Internet Society (ISOC Bénin) et toutes les parties prenantes à l’écosystème numérique au Bénin.

Michaël Tchokpodo, Bénin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here