Cameroun : 7 milliards FCFA de moins sur le budget du ministère des Postes et Télécommunications par rapport à 2017

0
360
Minette Libom Li Likeng, ministre des Postes et Télécommunications du Cameroun.

46,5 milliards de FCFA, c’est l’enveloppe 2018 du ministère des Postes et télécommunications en vue de participer à l’émergence numérique à l’horizon 2020

(CIO Mag) – Le président Paul Biya a promulgué tout récemment la loi de finances de la République du Cameroun pour l’exercice 2018. C’est en janvier que le nouvel exercice ouvre un ensemble de préoccupations et de priorités. S’adressant aux membres du gouvernement et aux gouverneurs de région, le président Paul Biya n’a pas manqué de rappeler que « l’élaboration du budget de l’Etat pour l’exercice 2018 s’inscrit dans la poursuite et l’amplification de la politique de développement économique, social et culturel de la Nation, sous-tendue par le Document de stratégie pour la croissance et l’emploi (DSCE).

Le budget de l’Etat qui s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de 4 513, 5 milliards de Francs CFA, n’est pas un argent stocké dans un coffre-fort. Il s’agira donc, pour les différentes structures compétentes de l’Etat de s’employer à trouver ces fonds qui serviront, en priorité à l’amélioration des conditions de vie des populations camerounaises, comme le veut le président de la République.

Mais il convient par ailleurs de relever que la loi de finances pour cet exercice entrera en scène dans un contexte bien  particulier. Avec la situation de crise dans les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest avec les sécessionnistes et la lutte continue contre la secte Boko Haram dans la partie Extrême-Nord.

Cependant, au ministère des Postes et Télécommunications où trône Mme Minette Libom Li Likeng, c’est une enveloppe de 46,5 milliards de Francs CFA qui lui a été allouée en vue de participer à l’émergence numérique à l’horizon 2020. Améliorer la qualité de service est la priorité de ce ministère. Même si son enveloppe a connu une baisse de près de 7 milliards par rapport à l’exercice précédent, l’ambition du ministère des Postes et Télécommunications est de consolider les actions entreprises en 2017, en vue de stimuler la croissance.

En effet, les programmes du ministère des Postes et Télécommunications pour 2018  en dehors des autres actions sont la densification et l’amélioration de la couverture nationale postale, le développement et l’optimisation des réseaux des services des télécommunications. C’est d’ailleurs ce qui explique que le ministère des Postes et Télécommunications ne manque jamais une occasion pour attirer l’attention des structures sous sa tutelle ; de veiller sans relâche à l’application des hautes décisions prises en direction des opérateurs de téléphonie mobile.

Jean-Claude Noubissié, Cameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here