Cameroun : des microfinances s’ouvrent aux Tech entrepreneurs

0
865
Comme ce jeunes Camerounais, ils sont nombreux les Tech entrepreneurs en quête de financement.

(CIO Mag) – Si les banques classiques hésitent à soutenir les startups camerounaises dans la mise en valeur de leurs inventions, comme nous l’a fait savoir Modoko Samuel, blogueur lors du dernier Forum sur l’Économie numérique tenu à Yaoundé, il y a lieu de croire qu’il est temps selon lui de voir comment percer le mystère du financement des projets des jeunes inventeurs avec le concours des microfinances.

Serges Cyrille Bidzougou, chef d’agence Action Finance d’Afrique à Yaoundé, et Ewandé Wilfrid, chef d’agence de Pan-African S.L de Bonamoussadi-Douala, révèlent en effet que les microfinances sont toutes déterminées à accorder une place de choix aux jeunes porteurs de projets en matière des TIC. Parce que, disent-ils, ils sont sûrs que l’avenir ou le développement de l’Afrique se fera avec ces derniers. Ils ajoutent que les structures de financement ont effectivement des plans pour permettre aux petites structures de connaître une évolution rapide dans leur domaine. Ainsi, les Tech entrepreneurs qui veulent mettre en valeur leurs recherches ou inventions peuvent désormais se tourner vers ces établissements financiers. Car ces derniers lèvent toutes les barrières pour permettre aux jeunes d’accéder à des financements.

L’importance du mentoring

Le moins qu’on puisse dire est que l’environnement Tech africain est attrayant. Certains ont tôt fait de protéger leur invention à l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI). Quelques acteurs de l’écosystème témoignent déjà de l’importance du mentoring de Kiro’o Games. A l’instar de Candace Nkoth Bisseck de Jumia Market pour qui cette méthode a aidé à reconstituer une équipe solide et super motivée. Un mentoring qui a été déterminant pour le crowdfunding et la gestion de partenariats de Vanessa Zommi, fondatrice d’AfiaTea. Idem pour Josué Enganemoul, CEO d’Afoup, qui témoigne avoir évité de grosses erreurs et être retenu au Tony Elumelu Funds 2017 grâce à ce mentoring.

Jean-Claude NOUBISSIE, Cameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here