Africa Code Week : l’édition 2017 lancée par SAP en Île Maurice vise 500 000 jeunes

0
1407
© AMA / L'instructeur en chef et Claus Neumann, Vice-président sénior et Chef de la Stratégie des marchés à forte croissance chez SAP.

(CIO Mag) – L’édition 2017 d’Africa Code Week, visant à former un demi-million de jeunes au langage informatique sur 35 pays africains entre le 18 et le 25 octobre, a été lancée lundi 19 juin à Flic-En-Flac, en Île Maurice, avec une attention particulière portée sur l’initiation des filles, rapporte l’agence AMA dans un communiqué transmis à notre Rédaction.

Lire aussi La Semaine africaine du Code 2016 forme 427 000 étudiants, 50% sont des filles

La cérémonie s’est déroulée en présence de Clas Neumann, Vice-président sénior et Chef de la Stratégie des marchés à forte croissance chez SAP, et Claire Gillissen-Duval, Directrice de la Responsabilité sociétale d’entreprise en Europe, Moyen-Orient et Afrique chez SAP et Chef de la délégation Africa Code Week. L’occasion pour ces responsables de SAP de préciser les enjeux de cette édition. L’un des plus importants reste « l’apprentissage de cette nouvelle langue vivante qu’est le code », afin de permettre « aux jeunes Africains de saisir les opportunités sans précédent que leur réserve la révolution numérique et de devenir acteurs de l’économie mondiale du savoir », a précisé Claire Gillissen-Duval.

Lire aussi Africa Code Week 2015 : SAP initie 88 000 jeunes à la programmation informatique

Pour sa part, Clas Neumann observe que « le manque de formations accessibles en sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (STEM) pourrait entraver la capacité du continent à préparer ses jeunes aux enjeux de l’économie numérique », alors qu’il détient le marché de consommateurs numériques le plus dynamique et la plus forte population en âge de travailler au monde. D’où le lancement de l’initiative Africa Code Week. Une façon, selon lui, d’éveiller les jeunes aux opportunités que seul le monde numérique est à même de leur offrir. « Notre espoir : donner envie aux jeunes Africains de poursuivre des carrières qui leur permettront d’être acteurs de la grande transformation numérique du continent », a déclaré M. Neumann.

Pourquoi l’Île Maurice

Selon les indices de développement du numérique en Afrique, la République de Maurice illustre de fort belle manière l’importance du digital dans la croissance socio-économique. Mais le faible taux d’étudiants inscrits dans les filières STEM, soit un tiers, amenuise les capacités de l’Île à « rassembler suffisamment de talents pour atteindre de nouveaux sommets ». C’est pourquoi, indique la Présidente Ameenah Gurib-Fakim, « la République de Maurice soutiendra et participera à l’initiative Africa Code Week cette année ».

Lire aussi Inclusive Innovation Competition (IIC): l’Africa Code Week de SAP reçoit le prix du jury

Rappelons qu’Africa Code Week 2015, première édition, a permis d’initier 89.000 jeunes à la programmation informatique à travers 17 pays. En 2016, la Semaine africaine du code a formé 426 000 jeunes étudiants africains dont 50% étaient des filles. Cette année, ce sont 500 000 jeunes qui doivent bénéficier de ce projet de SAP.

A. AKEKO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here