Cameroun : l’ART revêtue d’outils de meilleure performance pour accélérer la digitalisation

0
4957
Justine Diffo, PCA de l'ART

Pour son nouveau cadre juridique, l’Agence de régulation des télécommunications (ART) du Cameroun a organisé cette semaine à Yaoundé, un atelier de discussions en présence de ses hauts responsables et quelques participants venus partager leur expertise.

(CIO Mag) – Entre nouveaux membres et nouveau cadre juridique, l’heure semble être à la réforme au sein de cet établissement. Les moyens s’y mettent en œuvre pour l’accomplissement des objectifs de digitalisation. Un cadre juridique au sein d’une entité importante du secteur n’est pas à négliger.

Pour en parler justement, ce rendez-vous d’échanges et débats avait à l’ordre du jour des thèmes comme « l’impérieuse nécessité d’une meilleure appropriation et d’une saine application du nouveau cadre juridique des établissements publics et des organes de gestion ». Ou encore, celui des « défis de l’amélioration de la performance à l’ART » abordés par des enseignants et consultants conviés.

Démarré le 25 mai, cet atelier s’est achevé le 26 avec d’autres thèmes portant sur les défis de la promotion de la gouvernance de l’ART mais aussi sur la technique de mobilisation pour une meilleure implémentation du nouveau cadre juridique de cet établissement.

Selon Philémon Zoo Zame, directeur général du groupe, ces échanges visaient à permettre aux participants de s’approprier le nouveau cadre juridique et ses principales implications dans le pilotage et le fonctionnement de l’ART. Mais également à permettre de revisiter et intégrer les exigences et principes cardinaux de la performance dans la gestion de l’agence.

Il était aussi question de susciter le développement d’une vision consolidée et partagée en matière de bonne gouvernance et de se servir au quotidien de la technique de mobilisation pour une meilleure implémentation du nouveau cadre juridique des établissements publics.

Pour Justine Diffo récemment nommée présidente du conseil d’administration, cet atelier fait suite à l’instruction du premier ministre sur l’élaboration des outils modernes de gestion des ressources humaines de l’ART. Soit, un plan d’organisation et d’effectifs et un cadre organique moderne calqué sur les standards internationaux

D’après elle, il faut aussi relever le pari d’une transition numérique réussie prônée par le chef d’Etat camerounais il y a quelques années. Transition nécessitant selon lui, méthode et efficacité dans l’assainissement et la bonne régulation du digital. Lequel constitue un secteur clé de l’économie camerounaise.

De ce fait, la PCA de l’agence nationale de régulation des télécommunications a affirmé que l’institution dont elle est responsable est « fortement interpellée dans la réalisation de ces engagements, avec une réadaptation complète du mode de gouvernance et de régulation du secteur ».

Suite à cet atelier, la 49e session extraordinaire du conseil d’administration s’est tenue hier. La présidente Justine Diffo s’est dite particulièrement « flatée » et « heureuse » de l’esprit collaboratif et du travail effectué au sein de l’agence.

Aurore Bonny

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here