Koniku Kore : de la neurotechnologie pour sécuriser avions et aéroports

0
518
Osh Agabi, fondateur et PDG de Koniku Kore

Airbus, le principal concurrent de Boeing, va bientôt équiper ses avions du « Koniku Kore », une solution révolutionnaire de sécurisation de l’écosystème du transport aérien. Si cette merveille tech va contribuer à l’amélioration de l’expérience des passagers et à l’efficacité opérationnelle, le constructeur aéronautique européen envisage de la tester d’ici à la fin d’année 2020.

(CIO Mag) – Koniku Kore, appareil de neurotechnologie embarqué utilisant l’influence sur la manière dont sont compris le cerveau et ses fonctions supérieures, est l’ingénieuse invention du Nigérian Osh Agabi. Né à Lagos, il a étudié la statistique pendant trois ans, soit de 2002 à 2005. Il est également Ingénieur en robotique et a construit et programmé des robots pick & place à Zurich.

Au-delà de ce parcours, il acquiert une quinzaine d’années d’expérience dans les interfaces neuroélectroniques aussi bien dans l’industrie que le milieu universitaire. Ces compétences ont permis à Osh Agabi de diriger une équipe pluridisciplinaire pour le développement d’un arc réflexe in vitro pour la modélisation de puces neuronales implantables. Mais c’est l’invention du « Koniku Kore », une solution tech pour la sécurité des avions et des aéroports qui le révèle véritablement.

Partenariat Airbus-Koniku

Constructeur aéronautique européen et principal concurrent de Boeing, Airbus va bientôt adopter cette innovation. Alors qu’il va  permettre de  détecter l’odeur d’explosifs, Koniku Kore est le premier appareil à fusionner des neurones vivants de cellules souches de souris dans une puce de silicium. Il pourra aussi repérer les cellules cancéreuses via les odeurs.

Ce qui a favorisé la signature d’un accord de coopération en 2017 entre Airbus et Koniku pour le développement des opérations de sécurisation de l’espace aérien. Airbus apportera son expertise en matière d’intégration de capteurs et sa parfaite connaissance de l’écosystème du transport aérien. Koniku Kore est attendu sur un volet purement technique, en ce qui concerne l’utilisation de la biotechnologie pour la détection de composés organiques.

Pour une lutte efficace contre le Covid-19

L’entreprise fabriquant plus de la moitié des avions de ligne produits dans le monde bénéficiera de cette solution pour détecter, suivre et localiser de façon automatisée les produits chimiques et/ou des explosifs à bord des avions. Ceci, grâce à des capteurs génétiquement modifiés et programmés pour alerter en cas de contact avec le danger. Pour sa mise en œuvre, Airbus prévoit la réalisation de tests in situ en fin d’année 2020.

Une avancée technologique remise au goût du jour à cause de l’apparition du Coronavirus, ses bouleversements dans tous les secteurs d’activité et surtout, les pertes qu’il a fait enregistrer dans le secteur aéronautique. Si les résultats sont concluants, Koniku Kore marquera une révolution technologique inédite dans l’écosystème aérien mondial.

Michaël Tchokpodo, Bénin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here