Cameroun : Meta lance « My digital World » pour éduquer sur l’usage responsable des médias sociaux

Le géant américain de la technologie poursuit la mise en œuvre de son programme d’éducation sur l’usage responsable des médias sociaux en Afrique subsaharienne. C’est au Cameroun que Meta met désormais son curseur après la réussite de son programme en Afrique du Sud, au Nigeria, au Kenya, en Côte d’Ivoire, au Sénégal, en Éthiopie, en Zambie et au Ghana.

(Cio Mag) – A l’occasion de son activité « Digital literacy forum », le géant américain a lancé, à Yaoundé au Cameron, son programme d’alphabétisation numérique « My digital world », pour éduquer sur « l’utilisation responsable des médias sociaux ainsi que leur sécurité en ligne ».

Installée en Afrique depuis 2015, Meta veut aider « les participants à acquérir des compétences concrètes telles que la protection des informations personnelles, l’identification de sources d’information fiables, l’appréhension des thématiques assujetties à la désinformation, et la validation de la relation en ligne non nuisibles », a déclaré Phil Oduor, responsable des programmes Meta policy en Afrique subsaharienne. Lancé en partenariat avec GidiCom, Digital Access et Positive Youths Africa, ce programme vise donc à former plus de 4 000 participants.

Il fournira des sessions dédiées en six axes. Il s’agit de l’introduction à l’apprentissage. A travers ce premier axe, Meta veut aider les participants à mieux identifier les informations qui peuvent être partagées sur internet et déterminer les différentes méthodes d’accès aux informations en ligne.

Le deuxième axe concerne les fondements numériques. Il vise à outiller les participants sur les outils pour la protection de leurs appareils numériques et de leurs informations personnelles en ligne. S’en suit le bien-être numérique : ce troisième axe vise à aider les participants dans les interactions en ligne de manière responsable.

En outre, l’engagement numérique est le quatrième point qui veut amener les participants à développer leur capacités pour évaluer et partager les informations et les médias en ligne, ainsi qu’à interagir avec différentes cultures. En cinquième position, l’autonomisation numérique se fixe l’objectif de contribuer à l’utilisation de la technologie numérique et les médias sociaux pour créer un changement positif pour eux-mêmes et pour leurs communautés. Et enfin, les opportunités numériques pour les préparer à créer la prochaine cohorte technologique.

Enock Bulonza

Journaliste correspondant de Cio Mag en RDC.

View All Posts