Cameroun/Hightech : EduAir, une trouvaille de la startup Yann Nkengne

0
1743
Fondée par le Camerounais Yann-Nkengne, la startup « EduAir » été sacré meilleure innovation locale et troisième au classement général de la précédente édition du concours EDF Pulse Africa. © KamerMoov

(CIO Mag) – Cette startup s’est lancé le défi à travers « la boîte du savoir- EduAir » d’une meilleure éducation en Afrique grâce aux bienfaits des TIC. Son objectif, améliorer l’accès à l’éducation en Afrique via le numérique et créer ainsi un boom d’éclairage sur la route vers le succès de la jeunesse du continent. Anciennement appelé  Kwiizi, EduAir a cette vocation première en reconnaissant le potentiel de la jeunesse africaine, de ne demander qu’à être exploité au maximum.

Des pistes lui sont alors offertes grâce à des entreprises à l’image d’EduAir, cofondée par Yann Nkengne. Un jeune camerounais qui nourrit beaucoup d’ambitions. Dans son pays comme dans nombre de pays africains, l’accès à l’éducation est souvent un luxe. Les zones rurales souffrent particulièrement de cette situation. Pour y remédier, la startup créée en 2015 se servira de ses deux principaux produits qui sont : EduAirAirBox et EduAirPipeline.

Ce sont des médiathèques portables et ouvertes sous forme de Box donnant accès à des millions de contenus éducatifs et offrant un système de communication intégré. Ainsi, les utilisateurs peuvent passer des appels vidéo au sein du réseau local (wifi) déployé par la Box. Chacun de ces deux outils répond à des problématiques bien précises en fonction de l’environnement. L’EduAirBox est prévue pour couvrir une école ou un centre de formation. L’EduAirPipeline est capable de gérer et interconnecter plusieurs institutions.

Ces produits demandent peu d’énergie, et sont donc adaptés aux régions soumises aux coupures régulières d’électricité. « Son design sans ventilateur et sa technologie réduisent la température de chauffage et la consommation d’énergie tout en étant petit de par sa taille », peut-on lire sur le site de l’entreprise. Aussi, les utilisateurs ont-ils une interface optimisée selon la taille de leur écran, qu’il s’agisse d’un ordinateur portable, d’une tablette ou d’un Smartphone.

L’EduAirBox et l’EduAirPipeline ont déjà été adoptées par plusieurs établissements de l’enseignement supérieur notamment l’Université de Douala et d’autres universités privées. L’ambition de cette structure basée à Douala est de se déployer dans la sous-région Afrique centrale, sous forme de franchise, et au-delà.

Pour mener à bien ce pari, EduAir travaille avec ses partenaires, parmi lesquels : Wikipedia, IPCortex. Toutes les institutions scolaires peuvent se procurer gratuitement EduAirBox. La consultation des contenus élaborés avec l’appui de plusieurs enseignants et chercheurs est payante, tout comme l’achat des livres au programme. EduAir a reçu plusieurs distinctions, le dernier est celle reçu au forum international de la gouvernance de l’internet à Genève.

Jean-Claude NOUBISSIE, Cameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here