CES 2018 : l’ADIE découvre les dernières tendances technologiques mondiales

0
686

(CIO Mag) – Le senégal est bien présent à la 51e édition du Consumer Electronic Show 2018 (CES 2018) ; rencontre qui a débuté mardi 9 janvier à Las Vegas dans le Nevada aux USA qui va prendre fin vendredi 12 janvier 2018. Pour une première participation à ce grand rendez-vous de l’écosystème technologique mondial, l’ADIE parle d’une expérience enrichissante. « l’Agence De l’Informatique de l’Etat a pu recevoir dans le stand réservé aux startups et structures sénégalaises plusieurs visiteurs qui se sont intéressés aux activités de l’ADIE et aux différents projets qu’elle exécute pour le compte de l’Etat du Sénégal », rapporte sa direction Relations Publiques et Communication.

« La startup ayant remporté le prix de l’Emergence à la première édition du concours eGovLAB Challenge est également bien présente au Salon mondial de l’Innovation. Mamadou Diagne, porteur d’un projet Citoyen s’est réjoui de sa participation à cet événement incontournable qui lui offre l’occasion de présenter ses travaux aux visiteurs et de rencontrer de potentiels partenaires. »

Selon l’ADIE, les startups rencontrées proposent des solutions toutes aussi innovantes les unes que les autres. La startup Parkki offre une solution pour les « smart cities » avec le « smart parking for smart city ». Il s’agit d’une solution (capteurs, contrôleurs, plateforme de gestion) pouvant permettre aux conducteurs de détecter, via l’application mobile, les parkings libres ou occupés dans une aire géographique. Il permet également de localiser, pour les agents de l’Etat, les véhicules qui sont mal stationnés ou qui ne respectent pas les normes de circulation et de sécurité. Ces derniers peuvent par conséquent appliquer les sanctions idoines.

Toujours dans le cadre des « smart cities », des solutions pour une gestion efficiente de l’eau ont été présentées. « Robeau » qui est un débit mètre dédié à l’eau est doté d’un capteur qui permet d’économiser, rationaliser l’utilisation de l’eau. Le Blue Whale Company a pour sa part,développé le « Spy Can Compact un capteur intelligent qui est installé dans les canalisations afin de superviser le réseau d’eau, contrôler le passage de l’eau, gérer des fuites d’eau.

Des solutions pour une bonne gestion de la qualité de l’air sont également proposées. Avec des boites installées dans des vélos, voitures, immeubles etc, « Atmotrack » permet de contrôler la qualité de l’air et donner des informations qui seront exploitées par les structures étatiques pour apporter les mesures appropriées ».

C’est dire que la délégation sénégalaise parmi les 200 000 participants, va apprendre de l’expérience des autres tout en partageant aussi son savoir-faire dans le secteur du numérique.

Des structures, à l’image de l’entreprise française Open Data Soft proposent la création de plateforme d’open data. Une solution qui serait intéressante dans le cadre du e-Gouvernement avec la possibilité via la plateforme, de mettre en ligne des informations publiques qui seraient destinées aux citoyens.

Joe Marone – Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here