CIO AFRICA NETWORK : la Fédération africaine des DSI est née

0
2709
@ A. Akéko/CIO Mag. Jeudi 19 octobre 2017, à la Médina Yasmine Hammamet, une trentaine de DSI en provenance du Gabon, de la Tunisie, du Maroc, du Congo, de la RDC, de la Côte d'Ivoire, du Mali, du Sénégal, du Bénin, du Burkina Faso et du Togo, a pris part à la première réunion du CIO Africa Network. Était présent M. Diallo, Dg de CIO Mag, 3ème à partir de la droite.

(CIO MAG) – CIO Africa Network : la Fédération africaine des clubs de directeurs de systèmes d’information (DSI) est née au cours d’une réunion qui s’est tenue le jeudi 19 octobre 2017 à la Medina Yasmine Hammamet, en Tunisie, au terme de la 4e édition du Forum international des DSI 2017Partenaire stratégique du CIO Africa Network, le magazine des professionnels IT, CIO Mag, était représenté à cette rencontre par son Directeur Général, M. Mohamadou Diallo, qui a contribué à la création de plusieurs clubs DSI en Afrique.

Porter la vision des clubs DSI

Rassemblés au sein de cette faîtière, une trentaine de DSI en provenance du Gabon, de la Tunisie, du Maroc, du Congo, de la RDC, de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Sénégal, du Bénin, du Burkina Faso et du Togo, visent désormais le même objectif : contribuer efficacement à la transformation numérique des États. Loin donc de fédérer les Clubs de DSI, il s’agira surtout pour le CIO Africa Network de se positionner comme une force de propositions à même d’influencer les politiques publiques de digitalisation.

@ A. Akéko/CIO Mag. Les DSI ont adopté plusieurs décisions au cours de cette rencontre.

Enjeux et défis 

Les innovations numériques bouleversent le quotidien des ménages. Les solutions digitales transforment les modes de production des entreprises. Dans la perspective d’un développement numérique vertueux, des projets de gouvernance électronique sont déroulés dans la quasi-totalité des États africains. Les défis sont là. Et la nécessité de mutualiser leurs savoir-faire devient presqu’une obligation pour les directeurs de systèmes d’information.

A l’intersection de divers domaines d’activité (santé, éducation, finance, assurance, justice, agriculture, transport, médias, hôtellerie, etc.), il appartient aux DSI d’améliorer la qualité de leurs prestations et de leur fonctionnement en interne. Ceci, dans le but de faire de la DSI un centre d’excellence capable d’améliorer les processus métiers, impacter la santé financière des entreprises et des administrations, et par ricochet, le produit intérieur brut (PIB) de la nation.

Et ce n’est qu’en possédant de meilleures connaissances sur les technologies de l’information et de l’économie numérique qu’ils pourront y arriver. De ce point de vue, la création du CIO Africa Network vient à point nommé.

Plan d’actions 

Dans un souci d’opérationnalisation, le comité ad’ hoc présidé par l’Ivoirien Jean-Claude Sigui, depuis sa mise en place lors de la 7e édition de l’IT Forum Dakar, a été renforcé. Hatem Trigui, le président du Club DSI Tunisie, en est le porte-parole. De nouveaux membres intègrent le directoire.

La création de cette plateforme panafricaine de DSI était l’un des objectifs principaux du Digital African Tour 2017 organisé par CIO Mag dans une dizaine de pays en partenariat avec les Clubs DSI ou associations de professionnels IT.

Anselme AKEKO
Envoyé spécial à Hammamet, en Tunisie
anselme.akeko@cio-mag.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here