Clap de fin pour le HealthTech Challenge au Bénin

Le concours de promotion des innovations numériques en matière de Healthdata, le HealthTech Challenge, a connu son épilogue ce vendredi 12 février, au terme de dix jours de compétition.

(CIO Mag) – Douze (12) équipes au départ pour quatre (04) lauréats à l’arrivée. Formées par près de 80 étudiants de différentes spécialités, ces équipes ont d’abord fait une descente sur le terrain pour confronter leurs idées à la réalité des populations afin d’améliorer leurs solutions. Ces solutions doivent adresser des problèmes de santé pour faciliter la prise de rendez-vous de consultation prénatale et de planification familiale, la vérification de la disponibilité des produits sanguins dans les banques de sang pour les professionnels de la santé. Puis, l’incitation du public à participer à l’organisation ou aux collectes de sang, et la gestion du parc et des mouvements des ambulances.

En effet, le HealthTech Challenge est un concours destiné à promouvoir et à stimuler des innovations en matière de Healthdata au Bénin. Il est organisé avec le soutien de l’Agence belge de développement Enabel à travers le Programme d’appui à la santé sexuelle et reproductive et à l’information sanitaire (P@SRIS). « A Epitech, notre ADN est dans la résolution des challenges. Nous voulons vous aider à donner le meilleur de vous-mêmes. Vous avez pu vous donner pour une cause qui sera utile aujourd’hui, demain et après-demain », se réjouit Emmanuel Solomon, directeur pédagogique à Epitech Bénin, l’école d’informatique qui organise le challenge.

Les solutions WeCare et Hountché

Après la phase de terrain, les équipes ont présenté leurs idées parmi lesquelles huit (08) ont été retenues pour faire objet de prototypage. Ce vendredi 12 février, les solutions ont été présentées devant un jury. Sur la thématique relative à la gestion des parcs et des ambulances, c’est l’équipe WeCare qui a remporté le premier prix. « Nous avons créé une interface couplée à une base de données. Il y a deux interfaces : une pour le coordonnateur des ambulances qui aura la main sur les statistiques de la base de données, l’état des véhicules et leur disponibilité en temps réel. Puis une tablette connectée dans chaque véhicule pour contrôler le trajet (temps le plus court, etc.) et faire des évaluations après chaque opération », résume Jehovany Affagnon au sujet de leur innovation.

L’équipe « Winner team » s’est imposée en proposant la meilleure solution numérique pour inciter la population à la collecte de sang et à les organiser. Elle est dénommée Hountché (mon sang en langue locale) et est constituée d’une application mobile et d’un site internet permettant à leur utilisateur d’avoir accès aux jours et dates de sensibilisation, les conseils sur les bonnes pratiques pour accroître la production du sang dans le corps, le rappel de la date du prochain don à effectuer, etc.

Les innovations des équipes Blood tech team et Laid tech

La vérification de la disponibilité des produits sanguins au niveau des banques pour les professionnels de la santé est également une problématique à adresser. Et là, c’est l’équipe Blood tech team qui a trouvé la meilleure solution numérique. Il s’agit comme le décrit Ulrich Tonakpa d’un système d’urgence du sang (SUS) composé d’une application mobile qui sera installée sur des kits et qui serviront à la collecte des données lors des dons de sang, de la qualification des produits sanguins et de la distribution.

« Cet ensemble d’informations pourra être entré dans une base de données communes qui permettra aux professionnels de la santé d’avoir accès à l’information de la disponibilité ou non en temps réel du sang. Ce système sera en mesure de centraliser les informations, de les synchroniser et de fournir des statistiques pouvant faciliter la gestion du stock ou l’archivage des données », renchérit Ulrich Tonakpa. Enfin, l’équipe « Laid tech » a convaincu le jury sur son innovation relative à la thématique du rappel (voice, email ou Sms) des rendez-vous de consultation prénatale et planification familiale (CPN/PF).

Elle a proposé une plateforme deux en un qui permet d’enregistrer toutes les informations des patientes afin de pouvoir leur envoyer des messages de rappel de façon périodique pour faire un suivi. « Pendant deux semaines, vous avez essayé de trouver des solutions pratiques aux problèmes. Je voudrais vous féliciter pour vos solutions ingénieuses », encourage la Représentante résident d’Enabel au Bénin. « Nous sommes là pour valoriser tout ce que vous faites », promet Orou Bagou Yorou Chabi, directeur de l’Agence nationale de la transfusion sanguine.

Michaël Tchokpodo, Bénin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.