Covid-19 : Pfizer visée par une cybermenace nord-coréenne

Des hackeurs nord-coréens auraient tenté de voler les données du vaccin Pfizer contre la Covid-19. L’information est révélée mardi 16 février par une agence sud-coréenne anti-intrusion.

(Cio Mag) – La tentative des hackeurs nord-coréens aurait visé aussi AstraZeneca, Novavax et bien d’ autres firmes pharmaceutiques. Paradoxe : la Corée du Nord a jusqu’ici nié l’existence du virus sur son sol. Depuis ce mardi, les médias relaient une source sud-coréenne qui a révélé la tentative d’intrusion.

Cette thèse est confortée par la demande de doses de vaccins formulée par Pyongyang, alors que le pays nie officiellement être touché par la pandémie.

La Corée du Nord disposerait d’un groupe organisé de hackers. Ils seraient plus de 1500, spécialisés dans plusieurs types d’attaque comme des braquages en ligne.

En décembre 2020, on notait déjà au moins neuf tentatives d’attaques cybercriminelles de groupes liés à la Corée du Nord sur de grands groupes pharmaceutiques. Pour l’heure, Pyongyang n’a pas réagi à la dernière accusation.

Le 9 décembre 2020, Pfizer et son partenaire BioNTech avait annoncé que des documents de leur vaccin avaient été consultés illégalement. A l’époque, c’était à travers l’attaque contre l’Agence européenne du médicament (EMA). Elles ne se sont pas encore prononcées sur cette dernière tentative nord-coréenne.

Souleyman Tobias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *