« Congo mémoire », la plateforme numérique pour la conservation des données scientifiques en RDC

Promouvoir et conserver les données scientifiques, telle est la mission de la plateforme numérique « Congo mémoire ». Développée en 2018 par l’ingénieur congolais Salumu Wa Ngongo Patrick, cette plateforme intervient également dans l’accompagnement et l’orientation des étudiants dans la rédaction de leurs travaux de fin d’études.

(Cio mag)- « Congo mémoire », c’est le nom de la plateforme numérique développée pour mettre fin aux problèmes de conservation des données scientifiques en République démocratique du Congo. « L’idée m’est venue en 2018. Alors que je fus encore pré-finaliste dans mon institution, j’ai eu beaucoup de mal à retrouver les travaux de mes aînés qui ont soutenu avant moi. Dans des bibliothèques, ils ne conservent pas les travaux de fin d’études, même sur les sites de l’université », se rappelle l’ingénieur Salumu Wa Ngongo.

En effet, en République démocratique du Congo « le problème lié à la conservation des données scientifiques a conduit à la répétition des sujets de fin d’études et les plagiats », note l’ingénieur Patrick, licencié au département de mathématiques et informatique à l’Université de Lubumbashi (UNILU).

Avec sa politique axée sur la promotion des recherches scientifiques, « Congo mémoire » collectionne les articles scientifiques de tous les domaines, entre autres le Droit, la Médecine, les Sciences de l’Information et de la Communication ainsi que l’Economie. Il offre également « un service d’accompagnement dans la réalisation des travaux de fin d’études aux étudiants désireux », ajoute-il.

Après plus de deux ans d’existence, cette plateforme poursuit l’ambition de devenir « la première plateforme de référence en RDC où tout le monde peut se ressourcer avant de prendre une décision dans sa vie, et plus particulièrement les étudiants », conclut-il.

Enock Bulonza, Kinshasa

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here