Côte d’Ivoire : interpellation du cyber-activiste le plus recherché

(CIO Mag) – L’Ivoirien Yapo Ebiba François Fiacre connu sous les avatars de « Serge koffi le drone » et « Sekongo Koné » a été présenté à la presse le mardi 12 mai dans les locaux de la Direction de l’informatique et des traces technologiques (DITT), direction générale de la Police scientifique dont dépend la Plateforme de lutte contre la cybercriminalité (PLCC) qui a procédé à son arrestation le 7 mai dernier à Yopougon, quartier situé dans la zone nord d’Abidjan.

Né le 3 mai 1984, Serge koffi le drone était au centre d’une vingtaine de plaintes. Il était recherché pour trouble à l’ordre public, incitation à la haine et à la révolte, appel à la rébellion et à la destruction de biens publics et diffamatoires et injures sur internet.

Selon la DITT, l’exploitation des données scientifiques trouvées en sa possession par la Plateforme de lutte contre la cybercriminalité a permis de découvrir des preuves qui l’incriminent.

« Au cours de l’interrogatoire, il a reconnu être le détenteur de ces comptes Facebook avatars. Il prétend informer les populations mais ne prenait pas le temps de vérifier la véracité des informations qu’il recevait de ses sources moyennant de l’argent », révèle la DITT. Elle précise que le cyber activiste n’est pas journaliste mais informaticien. « Ses sources proviennent de la politique, des forces de défense et de Sécurité dont l’objectif est de créer la discorde, la diffamation, l’incitation à la haine et à la révolte », ajoute la police.

Serge koffi le drone sera déféré devant les tribunaux où il risque d’être inculpé sous plusieurs chefs d’accusation.

Anselme AKEKO, Abidjan

Anselme Akeko

Anselme Akeko

Journaliste spécialisé en économie numérique, télécoms-mobilité, mobile money, cybercriminalité, financement start-up, inclusion numérique et financière et transition digitale. Passionné de web journalisme, il est correspondant de Cio Mag en Côte d'Ivoire.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *