Côte d’Ivoire / Samir Haddar (HAFS Afrique) : « Quand on parle d’innovation on parle de connectivité »

Samir Haddar (HAFS Afrique) : « Quand on parle d’innovation on parle de connectivité »

Si l’innovation permet de créer de la richesse pour les Etats, les entreprises et les consommateurs, il est important qu’elle soit soutenue par une connectivité fiable et sécurisée. Cet avis a été partagé par Samir Haddar, CEO de HAFS Afrique, en marge de l’Africa Open Innovation Summit 2022.

(Cio Mag) – Pour Samir Haddar, on ne peut parler d’innovation et de souveraineté dans le domaine du numérique sans aborder les épineuses questions de connectivité et de sécurité, en particulier la sécurité des mails.

Alors que l’Exécutif ivoirien réitère sa volonté d’accompagner le secteur privé et que les entreprises prennent de plus en plus pied dans l’écosystème numérique, les décideurs et chefs d’entreprise doivent imaginer les modèles les plus durables en termes de connectivité et de sécurité pour garantir la pérennité de leurs affaires. Convaincu de promouvoir l’accès à une infrastructure de connectivité clé, ainsi qu’à une protection contre les menaces avancées, HAFS Afrique s’inscrit dans le mouvement de soutien à la transformation structurelle et à l’émergence de l’économie ivoirienne.

« Il y a une volonté politique de la Côte d’Ivoire d’être un hub numérique dans la région, et HAFS Afrique s’inscrit dans cette volonté de développement », a déclaré Samir Haddar lors du salon Africa Open Innovation Summit 2022.

Lire aussi » Christelle Assirou : « Sans innovation il n’y a pas de transformation ni de croissance »

« Quand on parle de souveraineté on parle de connectivité, de flux de données [avec fil ou sans fil], d’où la nécessité de protéger les entreprises contre les attaques et toutes formes de menaces informatiques », a-t-il poursuivi.

Wi-Fi 6

La participation de HAFS Afrique à l’AOIS 2022 visait à accompagner la croissance des entreprises, la connectivité entraînant des améliorations de la productivité et du rendement. « Cette participation vise également à soutenir un éventail de priorités en matière d’innovations ouvertes en étroite collaboration avec les structures et organisations désireuses d’adopter des solutions de connectivité plus innovantes, notamment celles basées sur la technologie “Wi-Fi 6” », a souligné le CEO de HAFS Afrique, entreprise qui contribue à la formation des étudiants ivoiriens à travers HAFS Academy.

En Côte d’Ivoire et sur d’autres marchés africains, cette société s’appuie en effet sur le succès du “Wi-Fi 6” pour répondre aux exigences de connectivité de tous les secteurs d’activité en faisant face aux nouveaux usages du numérique, des industries, des infrastructures, de la mobilité et des services.

Anselme AKEKO

Responsable Editorial Cio Mag Online

Journaliste économie numérique. Passionné de web journalisme, Anselme Akéko est Responsable Editorial Cio Mag Online et Correspondant en Côte d'Ivoire.
En savoir plus
WhatsApp : +225 05 55 46 49 94

View All Posts