Côte d’Ivoire/Remaniement : Claude Isaac De succède à Bruno Koné au ministère de l’Economie numérique et de la Poste

0
732

(CIO Mag) – Claude Isaac De (photo) est le nouveau ministre de l’Economie numérique et de la Poste. Il succède à Bruno Nabagné Koné qui hérite du portefeuille du ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, dans le deuxième gouvernement de la 3ème République rendu public ce mardi 10 juillet.

Anciennement ministre de la Construction, du Logement, de l’Assainissement, et de l’Urbanisme, Claude Isaac De est nommé à ce poste qui a été occupé pendant sept ans par Bruno Nabagné Koné. Impulsées par le leadership de ce dernier, les télécoms et TIC représentent aujourd’hui entre 8 et 9% du PIB et contribuent annuellement pour 300 à 400 milliards de francs Cfa au budget de l’Etat.

Estimé à seulement 200.000 en 2011, le nombre d’abonnements internet a dépassé la barre de 17 millions à la fin 2017. Le mobile money est quant à lui accrédité de 8,6 millions d’utilisateurs, et voit transiter 18 milliards de francs CFA par jour. Plusieurs chantiers sont en cours tels que la construction du Réseau national haut débit (RNHD) en fibre optique de 7000 Km, dont la fin des travaux annoncée pour fin 2018 doit permettre de mailler l’ensemble du territoire.

Lire aussi » Top 10 des personnalités clés de l’économie numérique de la Côte d’Ivoire

Ainsi, la nomination de Claude Isaac De intervient dans le sillage d’un secteur des TIC et télécoms qui trace sa voie dans le développement économique du pays. A charge pour lui de le hisser encore vers les sommets, afin d’accroître sa contribution dans le PIB et surtout de permettre à la Côte d’Ivoire de demeurer dans le cercle vertueux de la croissance, qui rendra encore plus accessibles les ambitions de l’Etat, celui de se positionner en hub technologique de la sous-région.

Marié et père de 2 enfants, Claude Isaac De totalise plus de 26 ans d’expérience professionnelle dans tous les secteurs du développement. Notamment dans l’élaboration de politiques et de stratégies sectorielles, de préparation, d’évaluation, de négociations, de suivi et de supervision de leur exécution avec les bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux.

Anselme AKEKO, Abidjan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here