Datacenter de Camtel : le gros œuvre est à l’étape de finition et sera achevé d’ici deux mois

0
897
David Nkoto Emane, directeur général de CAMTEL aux ATDA Abidjan 2017.

(CIO Mag) – La petite bourgade de Zamengoué, dans le département de la Lékié, région du Centre est le lieu qui a été choisi pour la construction du Datacenter de Camtel, l’opérateur historique de la téléphonie mobile au Cameroun. Les travaux sont aujourd’hui avancés à près de 40 %. Lors de sa toute récente descente sur le terrain, le directeur général de Camtel, David Nkoto Emane, a pu se rendre compte que l’infrastructure prend progressivement corps.

Lire aussi » David Nkoto Emane, Dg de CAMTEL : « Nous souhaitons que Vodafone revienne »

Ce Datacenter de Camtel est un bâtiment R+1 construit sur une superficie totale de 3019 mètres carrés. Le site bâti s’étend sur 17 089 m². La superficie de la salle des serveurs est de 400 m² avec trois modules ayant chacun 26 baies (partie informatique contenant les serveurs). Une baie peut contenir 200 serveurs. L’ouvrage aura une capacité de stockage initiale de 2000 terras. Cette capacité va monter en puissance en fonction de la demande.

Lire aussi » le câble sous-marin Cameroun-Brésil marque la révolution numérique à Camtel

Selon le chef du projet, Jean Michel Masso Ntonga, le Datacenter est composé de deux parties : l’infrastructure physique et l’infrastructure informatique IT. « Nous réalisons actuellement la première phase, c’est-à-dire les bâtiments, les équipements d’énergie, d’environnement et de climatisation. Le gros œuvre est à l’étape de finition. D’ici deux mois et demi, cette phase sera achevée. Nous comptons boucler d’ici l’année prochaine avec la livraison de l’infrastructure physique, l’installation et l’équipement des installations informatiques », explique-t-il.

Lire aussi » Cameroun : Camtel recherche 150 milliards FCFA pour financer trois projets XXL

Le Datacenter va doper l’économie numérique au niveau national, dans le cadre du projet e-govemment. Grâce à cette infrastructure, le gouvernement pourra assurer la numérisation de plusieurs actes de naissances, les documents administratifs, notamment les cartes d’identité, les actes de naissance, les données bancaires et les dossiers cliniques des patients.

Jean-Claude NOUBISSIE, Cameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here