Ecobank Fintech Challenge 2023 : Koree, le porte-monnaie camerounais qui séduit le jury

Ecobank Fintech Challenge 2023

Au terme d’une compétition âprement disputée, la fintech camerounaise Koree remporte la 6è édition de l’Ecobank Fintech Challenge. Magalie Gauze-Sanga, l’unique femme des huit finalistes relève à elle seule plusieurs défis en un tour de table à la finale. Elle inscrit le Cameroun dans le prestigieux livre des vainqueurs de ce challenge ; tout en gravant son propre nom comme la première femme à remporter l’Ecobank Fintech Challenge.

Magalie Gauze-Sanga, la première camerounaise

C’est une nouvelle aventure qui commence pour Koree. La startup camerounaise a désormais 50.000 dollars US pour accélérer sa croissance ; avec en appui de tout le large réseau de la banque panafricaine Ecobank, sans oublier son carnet d’adresses. En remportant la 6ème édition de l’Ecobank Fintech Challenge, vendredi 6 octobre à Lomé (Togo), Magalie Gauze-Sanga devient la première femme et la première camerounaise dans les annales du challenge. Elle s’assure d’avoir ainsi, comme partenaire, un acteur de taille dans la transformation digitale des services financiers sur le continent. Pour les juges de la finale de l’édition 2023 du fintech challenge de l’Ecobank, la solution de Koree est la plus convaincante de 2023, elle qui a raté son premier test l’année dernière. Pour y arriver, il fallait se démarquer des plus de 1400 candidatures enregistrées de 64 pays à travers le monde ; puis se tailler une place dans la sélective liste des 8 finalistes pour s’imposer au terme de trois cycles d’évaluations.

Koree est une application mobile qui vient répondre à la problématique de pièces de monnaie. Déployée actuellement à Douala au Cameroun, l’application « permet aux consommateurs de créer des cartes de fidélité. Ces cartes sont utilisées comme porte-monnaie lorsqu’il y a un manque de monnaie à la caisse », explique la CEO Magalie Gauze-Sanga. Koree permet donc de recevoir de la monnaie digitale sur son compte de fidélité. Le consommateur peut alors utiliser plus tard son avoir pour des achats dans le commerce où lui a été rendue la monnaie. En plus de cette problématique rencontrée presque partout, Magalie Gauze-Sanga et ses équipes ambitionnent d’apporter une amélioration au pouvoir d’achat en baisse sur le continent. « Nous introduisons le concept du cash-back qui permet aux commerçants de récompenser les consommateurs pour leur fidélité. Cette récompense est créditée sur le porte-monnaie Koree, tout comme la monnaie rendue », explique la CEO.

Jeremy Awori, DG du Groupe Ecobank remet le premier prix à Magalie Gauze-Sanga, lauréate de l’Ecobank Fintech Challenge 2023

Avec ses 11.000 utilisateurs à Douala (Cameroun), Koree a désormais de l’argent à mettre dans son propre porte-monnaie. Une métaphore du Directeur général du Groupe Ecobank pour expliquer les ressources que son groupe mais à la disposition de la gagnante de l’édition 2023 du fintech challenge. Ce qui vient à point nommé pour la startup. Et pour cause, Koree se prépare à se déployer en Côte d’Ivoire, en perspective de la CAN 2024 « qui va drainer une forte consommation », analyse Magalie Gauze-Sanga. Ses perspectives à court terme sont aussi « d’ouvrir l’application dans un réseau plus large à Douala pour accueillir de nouveaux clients, de travailler de manière plus étroite avec Ecobank pour développer de nouveaux services et attirer encore plus de nouveaux clients. » Elle espère conquérir graduellement la RD Congo et se déployer dans toute l’Afrique francophone. La vision de la CEO de Koree épouse parfaitement celle du Groupe Ecobank. En un an, 22.000 comptes privés ont été créés sur l’application avec 285 mille dollars de transactions.

Un nouveau défi relevé pour Ecobank

La banque panafricaine Ecobank boucle la 6ème édition de son fintech challenge sur une note exceptionnelle. Celle de donner pour la première fois l’opportunité à l’innovation féminine de s’exprimer sur tout le continent. Avec ses 33 marchés, Ecobank offre une plateforme unique de connexion aux jeunes entreprises innovantes.

« Cela a été un processus très enthousiasmant. Nous avons eu plus de 1400 candidatures et nous avons fini avec 8 finalistes. Nous sommes très heureux de l’aboutissement du challenge cette année », témoigne Jeremy Awori, DG du Groupe Ecobank. Et il souligne que l’initiative du fintech challenge a pour but de « travailler avec des jeunes entrepreneurs, des talents et experts en technologies pour trouver des solutions sur le continent. » Occasion pour lui de rappeler le programme de fellowship permettant aux jeunes entreprises de mettre à l’échelle leurs activités. Pour le Groupe, c’est une vision qui se concrétise au fil des années. Jeremy Awori rappelle que les jeunes pousses vainqueurs de ce programme ont déjà levé 19 millions de dollars de fonds. « C’est très spécial car cela les met en contact avec les investisseurs dans leurs secteurs d’activités. Et certains des vainqueurs sont devenus des licornes et nous espérons que bientôt vous entendrez parler de Koree », soutient Jeremy Awori.

Ecobank fintech challenge et Ecobank Fintech fellowship permettent au Groupe « d’exploiter les synergies entre les banques et les fintechs, afin qu’ensemble nous puissions redéfinir le paysage des services financiers pour les non-bancarisés, les sous-bancarisés et même les bancarisés », argumente le DG du Groupe Ecobank.  Il s’agit aussi de « célébrer l’esprit d’innovation, la résilience et l’engagement en faveur de l’inclusion financière, en repoussant les limites et en ne laissant personne pour comte », soutient-il.

Au-delà du jackpot, des opportunités

Ecobank Fintech Challenge 2023
Les huit finalistes avec leurs attestations de participation posent avec Dr Tomisin Fashina, Directeur Groupe, Opérations et Technologie d’Ecobank (au milieu)

Sur la deuxième marche du podium de cette année, l’on retrouve la fintech Makuta (WolfTechnologies) de la RD Congo. Elle empoche 10.000 dollars US. La 3ème, FlexPay du Kénya remporte 5000 dollars. Makuta propose une solution sécurisée de transferts d’argent, en intégrant des solutions de mobile money qui permettent également de faire des achats. Elle établit une interconnexion entre mobile money, banque et carte de crédits offrant l’opportunité de s’en servir même à l’international. Pour sa part, FlexPay est une plateforme d’achat basée sur l’épargne. Pionnière dans son cœur de métier, elle veut combler l’accessibilité financière pour les populations sous-bancarisée. Elle dédouane les consommateurs à faibles revenus des charges du crédit traditionnel.

Tout comme les trois lauréats de l’édition 2023 de l’Ecobank Fintech Challenge, les cinq autres finalistes bénéficient du vaste réseau du Groupe bancaire. Ils intégreront le programme de mentorat leur permettant de grandir et de porter plus loin leurs initiatives.

Pour cette 6ème édition qui consacre Koree comme championne de l’année, l’Ecobank Fintech Challenge a été soutenu par Arise, Proparco, Asky, Huawei… Tous sont convaincus de la capacité des entreprises africaines à innover dans le domaine des technologies. Ce que Koree de Magali Gauza-Sanga va particulièrement s’atteler à prouver davantage comme tous les autres précédents gagnants du fintech challenge du Groupe Ecobank.

Ecobank Fintech Challenge 2023
Cina Lawson, ministre de l’Economie numérique et de la transformatioon digitale du Togo discute avec Magalie Gauze-Sanga lors de son passage sur le stand de Koree

Le Togo qui abrite le siège du Groupe Ecobank s’honore de voir ce challenge construire un écosystème incitatif pour les jeunes talents. Le pays veut s’ériger en hub technologique. Cette ambition est rappelée à la finale de l’Ecobank Fintech Challenge par la ministre de l’Economie numérique et de la transformation digitale, Cina Lawson. « Je me rends compte que toutes ces startups venues de toute l’Afrique ont des solutions qui nous seront utiles, nous en tant que pays. J’ai vu beaucoup d’interactions entre des jeunes entrepreneurs africains et togolais. J’ai vu beaucoup d’innovations aussi et ce qui est intéressant est qu’à chaque fois qu’une startup a présenté son produit, elle est partie en expliquant le besoin qu’elle cherchait à résoudre », confie Cina Lawson. Elle insiste sur le soutien à apporter à ces jeunes entreprises. Au Togo, une loi est en préparation pour soutenir l’innovation, a annoncé la ministre de l’Economie numérique et de la transformation digitale à la tribune de cette finale d’Ecobank Fintech Challenge 2023.

Souleyman Tobias

Journaliste multimédia. L’Opendata, la transformation digitale et la cybersécurité retiennent particulièrement mon attention. Je suis correspondant de Cio mag au Togo.

View All Posts