Ecosystème digital marocain, quelles ambitions pour Maroc PME?

0
2677
Larbi Benrazzouk, Directeur Général de Maroc PME.

Invité à partager son point de vue sur la place de la data dans la transformation numérique, Larbi Benrazzouk, Directeur Général de Maroc PME a fait une analyse très suivie sur la place des PME dans ce processus. Il en a profité pour appeler à plus de dialogue entre donneurs d’ordre et start Ups pour aider ces derniers à prendre leur place dans ce nouvel écosystème.

(CIO Mag) – Le bouleversement des modèles d’affaires introduit par le digital continuera de changer en profondeurs la structure des entreprises. « Pour anticiper ces mutations, l’Agence des PME a amorcé sa propre transformation digitale pour mieux contribuer à la création d’un écosystème digital qui va au-delà des simples mécanismes d’appui et d’autres actions et incitations d’accompagnement des PME et des TPE », expliquait Larbi Benrazzouk, Directeur Général de Maroc PME, lors de son allocution aux 4èmes Assises de l’Ausim à Marrakech (26 au 28 octobre 2016).. Il s’agit entre autres de catalyser les Market place pour ensuite développer une assise technologique marocaine permettant de contribuer l’éclosion d’un nouvel environnement. Cet environnement aura pour vocation d’offrir  aux startups une fiscalité adaptée et une démarche appropriée en matière d’accès au marché public. La contribution de Maroc PME dans la création d’un écosystème digital consisterait à encourager et à soutenir dans les années à venir, l’implémentation de solutions types Cloud ou encore services managés au sein des PME et TPME. Il s’agit aussi d’aider les TPME dans l’acquisition de solutions métiers directement alignées à leur productivité et leur efficacité opérationnelle. « 33 000 PME et TPME ont bénéficié d’un accompagnement par Maroc PME durant la dernière décennie. Un tiers de ces  bénéficiaires ont eu une approche alignée vers les évolutions technologiques », explique Larbi Benrazzouk.  Et d’insister  « le rôle primordial des banques, qui ont déjà une stratégie de digitalisation importante, et opérateurs économiques dans le développement du digital ».

De réelles opportunités de développement grâce au numérique

Pour le Directeur Général de l’Agence Nationale des PME, il existe de réelles opportunités d’affaires dans le domaine du numérique. La stratégie 2020 conforte cette dynamique, devenue  indéniable, en termes de développement industriel à travers le plan d’accélération qu’elle offre.  Parmi les signaux présentés dans le cadre du programme eGouv, il y a l’initiative PORTNET, le Guichet Unique National pour faciliter les procédures du commerce extérieur qui est, à titre d’exemple, un des projets les plus structurants. En effet, PORTNET permet de simplifier et d’accélérer les procédures et formalités pour l’entrée ou la sortie des marchandises; la fluidité des marchandises est améliorée, le dédouanement accéléré et la transparence dans les relations Entreprises-Administrations accrue. Ce dispositif est renforcé par le rôle structurant de Poste Maroc dans la confiance numérique au Maroc. Autre exemple édifiant, l’initiative de la direction générale des impôts relative à l’ouverture des services de télé déclaration et de télépaiement au profit des entreprises stimulera la dynamique de digitalisation. Il y a aussi les opportunités offertes par le Green Tech surtout après la Cop 22 (tenue du 7 au 18 Novembre 2016 à Marrakech Maroc) et comment y tirer parti.  Les opportunités concernent aussi la nouvelle génération d’entrepreneurs avec le changement des modèles d’affaires amené par l’ubérisation et les nouveaux modes collaboratifs. Ces nouvelles formes de travail changent fondamentalement les modèles économiques de nos industries et de nos PME. Grâce au digital et aux plateformes d’e.Commerce, les PME marocaines ont une incroyable opportunité de faire du B2C et d’aller aussi vers l’international. Cela est devenu une réalité aujourd’hui. Et demain, il est envisageable d’élargir à grande échelle l’initiative consistant à encourager à ce que de grands donneurs d’ordre continue à agréger des auto-entrepreneurs à travers des plateformes collaboratives avec des modules de facturation et de se services à valeur ajoutée. Maroc PME s’engage à accompagner les TPE et les PME dans leur transformation digitale pour un meilleur partage des dividendes issus numériques.

Dégager de la valeur ajoutée

Il y a aujourd’hui toute une dynamique que l’Etat a amorcée autour des projets structurants. Les PME doivent s’arrimer à ce mouvement en marche. « En tant que force de proposition, notre rôle est de contribuer à la mise en place de dispositifs fiscaux pour accompagner les startups en particulier», explique le Directeur Général de Maroc PME. Il s’agit aussi de créer des synergies à travers des passerelles entre les startups et les écosystèmes industriels. Si le plan d’accélération industriel a créé un cadre d’actions global, l’ambition est également de favoriser la croissance verte des écosystèmes industriels et en mettant l’accent sur l’économie numérique pour dégager plus de valeur ajoutée ‘’Made in Africa’’.  Larbi Benrazzouk invite les DSI, qu’il assimile aussi à une grande direction des achats de référencer les TPE et PME pour les aider à signer leurs premières références clients. « C’est un moyen de faciliter l’accès aux marchés et de leur donner confiance dans le numérique », conclut le Directeur Général de Maroc PME.

Mohamadou DIALLO

Article paru dans le magazine CIO Mag N°44

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here