Fintech / Afrique du Sud : Centbee, faire du Bitcoin une monnaie (fiduciaire) de consommation

0
1796

Centbee veut faire du Bitcoin SV un moyen de paiement auprès de tous les détaillants du monde. L’ambition de la société sud-africaine, co-fondée par Lorien Gamaroff et Angus Brown, est de démocratiser cette monnaie virtuelle. Sa renommée est bâtie sur quatre piliers : l’honnêteté, l’engagement, le respect et le professionnalisme. Depuis juin, la conversion du Bitcoin SV de Centbee en monnaie fiduciaire est désormais possible, tout comme les opérations d’achats.

Basée à Johannesburg, en Afrique du Sud, Centbee se bat pour gagner la confiance de ceux qui ont une réticence vis-à-vis de la crypto-monnaie. Avec un simple numéro de téléphone, il est possible d’utiliser un portefeuille pour envoyer et recevoir du Bitcoin SV ou pour payer des commerçants. Pour rassurer ces derniers, en gage de confiance, la société leur offre la possibilité de recevoir les paiements en monnaie fiduciaire sur leurs comptes bancaires. Centbee devient ainsi un fournisseur de services. Le rêve annoncé par les co-fondateurs Lorien Gamaroff et Angus Brown est devenu réalité.

Au-delà des spéculations virtuelles traditionnelles, dont d’ailleurs se méfient encore bien des personnes, Centbee veut rendre le Bitcoin utile. « Les utilisateurs sud-africains de Centbee ont été en mesure de recharger leurs portefeuilles avec BitcoinSV, dans plus de 50 000 magasins de détail, depuis le début de l’année 2019. Et à partir de leurs comptes bancaires sud-africains, depuis février 2020 », ont annoncé les deux associés, dans un communiqué publié le 18 juin 2020.

Pour Centbee, cette fonctionnalité a pour objectif de permettre aux utilisateurs d’aider leurs proches en effectuant, dans leur intérêt, des opérations d’achat. L’un des grands chantiers de Centbee consiste ainsi à déconstruire les idées reçues sur le Bitcoin en formant, en sensibilisant et en convaincant le plus grand nombre à adopter le Bitcoin SV.

Fondée en 2017, la société qui emploie huit personnes, a, à trois reprises, d’ores et déjà levé des fonds, le dernier datant du 20 février 2020. En avril 2019, elle avait levé 1 million d’euros.

Paru dans CIO Mag N°65 Juillet – Août 2020,  téléchargez le PDF complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here